Comparateur d’assurance animaux
Faites des économies en trouvant la bonne assurance pour vos animaux
Comparer
Partager sur

Surveiller l’apparition des maladies du vieux chien

La cataracte

Les yeux du chien âgé doivent être surveillés. En effet, il peut être atteint de cataracte à partir de l’âge de 7 ans environ. Votre chien se cogne, semble apeuré à l’approche d’un escalier, ou paraît perdu dans un lieu qui ne lui est pas familier ? Ce sont souvent les premiers symptômes d’une vision qui n’est plus aussi nette. Vous remarquerez que l’œil de votre chien devient peu à peu bleuté. Ceci ne signifie pas nécessairement que sa vision se détériore. Mais quand cette couleur devient blanchâtre, c’est souvent le signe d’une cataracte sénile qui touche simultanément les deux yeux. Mieux vaut alors prendre rapidement rendez-vous chez le vétérinaire. Une opération sera peut-être envisagée si le chien est en bonne santé par ailleurs. Il existe pour la cataracte du chien un traitement naturel à base de vitamine E, mais le vétérinaire pourra vous donner les solutions les plus adaptées.

Faites des économies en trouvant la bonne assurance pour vos animaux
Je compare

La parodontite

La parodontite survient au terme de la maladie parodontale du chien si elle n’a pas été traitée. Celle-ci débute avec la formation de tartre sur la dentition de l’animal suivie d’une gingivite. La maladie peut alors être enrayée par un détartrage. Sans action, la maladie s’aggrave, et touche les ligaments des dents et l’os sous la gencive. Outre une mauvaise haleine, le chien peut éprouver des difficultés à s’alimenter. Ses dents peuvent se déchausser puis tomber. Dans certains cas, les bactéries buccales peuvent contaminer divers organes via le sang.

L’arthrose

Si l’arthrose ne touche pas uniquement les vieux chiens, cette maladie touche souvent les animaux vieillissants. Elle s’explique par une dégénérescence des tissus articulaires, et provoque des douleurs aux articulations ainsi qu’une certaine raideur. Le chien peut aussi se mettre à boiter. Diminués physiquement, certains chiens atteints d’arthrose deviennent agressifs. Le vétérinaire pourra alors prescrire un traitement de l’arthrose du chien composé d’anti-inflammatoires, comme pour le traitement de l’arthrite du chien. Parallèlement, le maître doit parfois adapter l’alimentation du chien afin qu’il ne prenne pas de poids. Il peut aussi apporter des modifications pour améliorer la vie du chien avec une gamelle surélevée, par exemple, ou des sols antidérapants, afin qu’il se lève plus facilement.

L’insuffisance rénale et cardiaque

Parmi les maladies du vieux chien les plus fréquentes, on rencontre l’insuffisance rénale et cardiaque. Ces organes se dégradent naturellement avec les années. Les reins n’éliminent plus aussi bien les toxines. Son cœur ne lui permet pas de tenir des efforts intenses ou prolongés. Des baisses de forme générale et de l’appétit font partie des premiers symptômes. Si le chien boit beaucoup d’eau, cela peut mettre le vétérinaire sur la voie d’un problème rénal. Là encore, alimentation adaptée et médicaments seront prescrits, sans doute jusqu’à la fin de sa vie.

Le lipome

Un lipome est une simple boule de graisse qui peut se former sur les chiens, notamment ceux qui prennent de l’âge. Il ne s’agit pas de tumeurs. Aussi, les lipomes ne sont pas dangereux, mais peuvent par contre gêner l’animal, si bien qu’une intervention chirurgicale peut être envisagée.

L’hyperplasie de la prostate

Troubles urinaires, constipation, fatigue générale et raideur du train arrière… Ces symptômes peuvent laisser penser que le chien est atteint d’une hyperplasie de la prostate. Celle-ci ne peut survenir que pour les chiens non castrés. Cette maladie du chien âgé se caractérise par la hausse volumétrique de la prostate. Il faut savoir qu’en cas de maladie de la prostate du chien, le traitement peut être médicamenteux, mais le vétérinaire peut aussi proposer la gemmothérapie ou une castration chirurgicale.

Le dysfonctionnement cognitif

Ce qu’on appelle le dysfonctionnement cognitif est une maladie neurologique du vieux chien, semblable à la maladie d’Alzheimer chez les humains. Parmi les symptômes, il faut surveiller les changements d’attitudes, une propreté déclinante, une apparente confusion ou encore une baisse de l’appétit, et une anxiété pouvant se manifester par des troubles du sommeil. S’il est impossible de guérir de cette maladie, un traitement est envisageable pour retarder son évolution.

L’incontinence

En vieillissant, le sphincter du chien perd de son tonus. Progressivement, il devient incontinent. Il ne parvient pas à se maîtriser, et urine sans même se mettre en position. Dans ce cas, il ne sert à rien – et il serait même contre-productif – de le réprimander. Le traitement de l’incontinence du chien âgé consiste alors à renforcer le sphincter de l’urètre. Sachez également que des couches adaptées aux animaux existent.

Assurer son chien pour lui garantir les meilleurs soins

Pour prendre à temps les maladies du chien les plus fréquentes, un suivi régulier chez le vétérinaire s’impose. C’est notamment le cas pour enrayer le cancer du chien et les maladies de peau. Mais ces examens et consultations doivent s’accélérer encore lorsque le chien prend de l’âge, car un vieux chien développe davantage de maladies.

Et quand on connaît le prix du traitement de l’insuffisance cardiaque du chien ou le prix d’une opération de la prostate du chien, voire du médicament pour l’arthrose du chien en pharmacie, mieux vaut être bien assuré. Certains maîtres pensent à tort qu’une mutuelle pour chien ne peut être souscrite que lorsque l’animal est jeune et en bonne santé. Or, une assurance pour chien peut être souscrite à tout moment de la vie du chien. Si les cotisations sont sans doute plus élevées que pour un jeune chien, une mutuelle vous permettra de gérer plus sereinement les dernières années de votre cher compagnon. Vous hésiterez moins à vous rendre chez le vétérinaire et à fournir à votre chien les meilleurs soins pour son bien-être.

Assurer vos animaux
Partager sur
Assurer vos animaux