MENU

« La vidéo-verbalisation sera étendue en 2018 au délit de défaut d’assurance ». C’est écrit noir sur blanc dans un rapport parlementaire sur le projet de loi de finances 2018, a rapporté Next Impact jeudi dernier. Dès l’année prochaine, les voitures sans vignette d’assurance sur leur pare-brise pourront être verbalisées à distance.

4 types d’infractions concernées

La vidéo-verbalisation permet aux forces de l’ordre de dresser des contraventions sans avoir besoin d’intercepter le véhicule en bord de route. Depuis une salle de contrôle, il leur suffira de disposer d’un système de vidéosurveillance. Grâce aux images enregistrées par les caméras installées sur la voie publique, le contractuel dressera un PV électronique devant son écran. L’agent l’enverra ensuite au propriétaire enregistré sur le certificat d’immatriculation.

Jusqu’ici, la vidéo-verbalisation ne concernait que le stationnement, le passage des feux rouges ou la circulation dans des voies réservées. Dorénavant, le système s’appliquera au « contrôle de la circulation et du stationnement routiers » ont annoncé les députés Romain Grau et Nadia Hai (LREM). Les deux élus étaient les rapporteurs spéciaux sur l’annexe concernant le « contrôle de la circulation et du stationnement routiers » précise RTL.

Bientôt 7 sortes d’infractions ?

La verbalisation par caméra pourrait s’appliquer à 7 autres catégories d’infractions. En matière de sécurité routière, elle concernerait l’absence de la ceinture de sécurité, l’usage du téléphone portable, ou encore le défaut de port du casque en deux-roues, énumère le site L’Equipement. Concernant la circulation sur la chaussée, elle toucherait l’arrêt et le stationnement sur les bandes d’arrêt d’urgence, le chevauchement et franchissement des lignes continues.

Seraient aussi concernés le non-respect des règles de dépassement ou encore des « sas-vélos ». Si toutes ces mesures s’appliqueront « au plus tard le 31 décembre 2018 », elles pourraient entrer en vigueur bien avant. Pour une absence de macaron vert sur votre pare-brise, comptez 500 euros d’amende. De quoi inciter notamment motards et utilisateurs de deux-roues à rendre cette vignette bien visible.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto