La question n’est plus de savoir si cela arrivera mais quand. La Chine se convertit aux véhicules propres, a-t-on appris ce lundi. Le gouvernement réfléchit à « un calendrier » pour interdire la production et la commercialisation de voitures à carburants fossiles. Un défi ambitieux pour le premier marché automobile mondial.

Moins de 1% de véhicules propres en 2016

Avec cette mesure, Pékin s’alignerait sur la France et le Royaume-Uni. Ces deux pays européens souhaitent mettre fin à la production de moteurs essence et diesel en 2040. De son côté, la Chine tente de concilier sa lutte antipollution et les intérêts de son marché automobile national. Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information « va établir un calendrier en lien avec les administrations concernées » a indiqué le vice-ministre de l’Industrie Xin Guobin.

La mesure concerne en priorité les moteurs essence, car les véhicules diesel restent rares en Chine. « Les constructeurs devront, conformément aux exigences, améliorer le niveau d’économies d’énergie des voitures traditionnelles et développer vigoureusement les véhicules à énergies propres » a martelé M. Xin lors d’un discours à Tianjin (Est). L’an dernier, la Chine a immatriculé 28 millions de véhicules, dont moins de 1% électriques ou hybrides.

« Le reste du monde suivra »

Dans le détail, la Chine n’a donc produit que 507 000 véhicules « à énergie nouvelle » en 2016. Le défi s’annonce de taille pour les voitures propres, en dépit d’une augmentation de 53% de parts de marché grâce aux primes gouvernementales. « Si la Chine dit non aux moteurs à combustion, le reste du monde suivra, car personne ne peut faire l’impasse sur la Chine, c’est un trop gros marché » souligne Bill Russo, directeur du cabinet GaoFeng Advisory à Shanghai (Chine).

D’après le professionnel, Pékin souhaite accompagner les constructeurs chinois face au déclin du moteur à combustion. De leur côté, les constructeurs étrangers anticipent déjà le virage. Volkswagen prévoit « 400 000 ventes de véhicules hybrides et électriques d’ici 2020 et 1,5 million d’ici 2025 ». Ford promet 70% de modèles disponibles en version électrique sur le marché chinois d’ici 2025. Enfin, Renault affiche sa sérénité grâce à sa « technologie avancée ».

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto