MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Les Français vivent bien le confinement mais s’inquiètent pour la suite

L’annonce du confinement a naturellement suscité une appréhension auprès de la population française qui a subitement vu son quotidien changer radicalement : fermeture des crèches, des écoles, des commerces, télétravail ou de chômage partiel, interdiction de sortir de chez soi…

Toutefois, à l’issue du premier mois de confinement, les résultats de l’étude menée par YouGov sont globalement rassurants : 77% des français interrogés déclarent ne pas être seuls, la majorité (55%) vit bien le confinement, et la grande grande majorité (90%) des Français va bien, ce qui est une très bonne nouvelle !

Les Français et le confinement

Plus de 4 Français sur 10 estiment que le confinement a suscité une augmentation de leur charge mentale

Qu’entend-on par « charge mentale » dans ce cas précis ? C’est une sensation de fatigue psychologique liée au grand nombre de choses à effectuer chez soi, et plus largement à l’organisation de son quotidien.

En effet, 43% des Français interrogés confirme que leur charge mentale a augmenté depuis le début du confinement. Ce chiffre est de 47% pour les femmes (contre 39% pour les hommes), et il passe à 53% pour les parents qui vivent avec leurs enfants.

Concrètement : 46% des Français se disent préoccupés par l’atmosphère générale, 43% s’inquiètent du retour à la normale, et 23% sont préoccupés par la gestion de leurs dépenses fixes (loyer, factures, assurances, prêts…).

La charge mentale des Français pendant le confinement

La gestion des dépenses contraintes : un sujet d’inquiétude pour près d’1 Français sur 3

Outre les préoccupations liées à l’atmosphère générale, la gestion des dépenses contraintes fait partie des principales sources d’angoisse d’une grande partie de la population (on appelle « dépenses contraintes » l’ensemble des dépenses d’un ménage réalisées dans le cadre d’un contrat difficilement renégociable à court terme).

En effet, lorsqu’on demande aux Français pour quelles raisons leur charge mentale a augmenté, ils sont :

  • 57% à parler des conséquences du confinement sur leurs projets personnels et professionnels
  • 31% pour qui la conciliation entre vie privée et vie professionnelle est difficile
  • 30% à attribuer l’augmentation de leur charge mentale à la gestion de leurs dépenses contraintes

Ce chiffre représente donc quasiment 1 personne sur 3, et augmente sensiblement selon la situation professionnelle des sondés : la question des dépenses fixes pèse ainsi sur la charge mentale de 55% des personnes en chômage partiel, et 44% des personnes connaissant une baisse d’activité professionnelle.

Les Français et leurs dépenses contraintes

Une volonté de profiter du confinement pour mieux gérer son budget

En moyenne, les dépenses contraintes des Français représentent 30% de leur budget. Même si, en ce moment, les foyers français consomment moins, ce n’est pas toujours suffisant pour compenser la baisse du pouvoir d’achat chez les 59,4% de foyers concernés par le chômage partiel ou une baisse d’activité. Dans ce contexte, les Français sont 38% à envisager une réduction de leurs dépenses fixes (assurances, remboursement des crédits, facture d’électricité ou d’Internet…).

Il convient toutefois de soulever un paradoxe intéressant : si 38% des Français envisagent de modifier leur manière de gérer leurs dépenses contraintes après le confinement, ils sont pourtant relativement peu informés des recours mis en place. En effet, 66 % de la population interrogée affirme ne pas en avoir entendu parler des solutions d’accompagnement proposées par les banques, les assureurs, les fournisseurs, etc.

Les comparateurs peuvent aussi être des compagnons très utiles pour la chasse aux économies, pourtant de nombreux Français n’ont pas encore le réflexe de les utiliser. Parmi les personnes déclarant ressentir une hausse de charge mentale à cause de la gestion de leurs frais fixes, seules 11% d’entre elles utilisent un comparateur en ligne.

Pourtant, on peut vous le prouver : en utilisant notre comparateur d’assurance auto, vous pouvez économiser en moyenne 308€ par an*.Vous n'êtes pas seuls

>>> Téléchargez l’infographie complète « Charge mentale et confinement »

lesfurets compare, en toute indépendance, les tarifs et garanties de toutes vos assurances (auto, moto, santé, habitation, emprunteur, animaux, professionnelles), mais aussi les prêts immobiliers, les crédits conso, les rachats de crédit, les banques, les fournisseurs d’énergie et d’accès internet, les déménageurs, etc.

Source : Étude réalisée par YouGov pour lesfurets en avril 2020 auprès de 1002 Français âgés de 18 ans et plus.

Comparer les devis auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto