auto
auto
nuage
nuage
Trouvez l'assurance auto qui répond à vos besoins
  • Économisez en moyenne 360€* pour les mêmes garanties
  • Plus de 25 marques comparées
Obtenir un devis précis
Obtenir une estimation express

Logo Avis Vérifiés

Excellent comparatif, j'ai gagné 400€ par rapport à mon assurance actuelle. François


Assurance auto lesfurets Assurance : Formules & Avis
Assurance auto Allianz : Formules & Avis
Assurance auto Direct Assurance : Formules & Avis
Assurance auto ASSU 2000 : Formules & Avis
Assurance auto L'olivier Assurance : Formules & Avis
Assurance auto ActiveAssurances : Formules & Avis
Assurance auto Assurpeople.com : Formules & Avis
Assurance auto Eurofil : Formules & Avis
Assurance auto SOS MALUS : Formules & Avis
Assurance auto YouDrive de Direct Assurance : Formules & Avis
Assurance auto Blablacar Assurance : Formules & Avis
Voir toutes nos marques

Contrôle technique : les conditions de contrôle vont se durcir dans les années à venir

Après une série de durcissements en 2018 et 2019, de nouveaux changements sont à prévoir du côté du contrôle technique, rapporte Karine Bonnet, directrice générale du réseau Dekra, dans un entretien accordé au Figaro. Certaines modifications interviendront dès 2022.

par Ryma Benyakoub • mis à jour le

Partager sur :
Contrôle technique : les conditions de contrôle vont se durcir dans les années à venir

Contrôle technique : des évolutions attendues dès cette année

Dès fin avril 2022, de nouvelles dispositions sont progressivement mises en place :

• De nouvelles normes anti-pollution : détection de 5 gaz avec obligation de mise en conformité si le véhicule est trop polluant.

• Une meilleure protection contre le contrôle technique de complaisance : tant qu’il n’est pas en possession de la carte grise et des clés, l’acheteur du véhicule peut demander un nouveau contrôle (pour le moment, il peut seulement exiger des vérifications si le véhicule se trouve encore dans le centre).

Bon à savoir : un contrôle technique de complaisance c’est le fait de camoufler les anomalies relevées sur un véhicule lors du contrôle, par accord entre le centre de contrôle technique et le vendeur d’une voiture d’occasion.

Les voitures sans permis devront passer le contrôle technique

L’une des mesures phare prévues pour l’an prochain concerne les voitures sans permis (VSP). Alors qu’elles en ont toujours été dispensées, les VSP devront passer par la case contrôle technique. Comme pour les autres voitures, la première visite devra avoir lieu dans les 6 mois précédant le 4e anniversaire de leur première mise en circulation, puis tous les 2 ans.

De nouveaux points de contrôle en 2023

À compter du 20 mai 2023, de nouveaux points de contrôle vont venir s’ajouter aux 133 actuellement imposés. Dans le viseur ? Le système d’appel d’urgence automatique ou système eCall. À date, les contrôleurs devront s’assurer du bon fonctionnement du dispositif en procédant à la vérification de l’ensemble des supports nécessaires à sa mise en marche (système de communication mobile, système GPS, composants audio).

En cas de disfonctionnement, ou en l’absence de système eCall, le résultat du contrôle technique fera état d’une défaillance majeure. Vous aurez alors 2 mois pour faire réaliser les réparations qui s’imposent (ou faire installer le dispositif) et passer la contre-visite obligatoire.

Bon à savoir : tous les véhicules neufs commercialisés en France depuis le 1er avril 2018 doivent être équipés d’un système eCall.

Certaines évolutions du contrôle technique font encore l’objet de pourparlers

C’est le cas notamment :

  • Du contrôle en usage des émissions polluantes pour s’assurer de la concordance entre les résultats et la vignette Crit’Air assignée au véhicule lors de son immatriculation.
  • Du contrôle technique des deux-roues, trois-roues et quadricycles.
  • Du contrôle technique des systèmes d’aide à la conduite, des prises OBD (diagnostic embarqué à bord), du compteur kilométrique…

Cette réforme devrait entrer en vigueur dans le courant du 3e trimestre 2023.

Au regard de tous ces changements, la durée du contrôle technique pourrait passer de 45 minutes à 1h, selon Karine Bonnet. Et par conséquent, les tarifs pourraient augmenter.

Bon à savoir : Le contrôle technique doit être réalisé à votre initiative. Aucune convocation ni aucun rappel ne vous seront automatiquement envoyés. Pensez donc à créer une alerte (sur le calendrier de votre téléphone ou de votre ordinateur, ou via un centre de contrôle technique proposant gratuitement ce service sur son site internet).

Le conseil de François !
Le conseil de François !

Si le coût d’une visite de contrôle est difficilement maîtrisable (les prix varient sensiblement suivant les départements), vous pouvez, à l’inverse, faire de réelles économies sur votre cotisation d’assurance auto. Comment ? En effectuant un comparatif en ligne. En moins de 10 minutes, trouvez des offres sur mesure et économisez jusqu’à 360€ par an.

Les avis de nos clients
Partant pour la meilleure assurance auto ?
voiture-route
maisons
nuage
nuage