nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
Trouvez l'assurance auto qui répond à vos besoins
  • Économisez en moyenne 360€* pour les mêmes garanties
  • Plus de 25 marques comparées
Obtenir un devis précis

J'ai pu économiser 850€ par ans grâce à vous.Olivier


Voir toutes nos marques
Partager sur

Covoiturage : à quel moment êtes-vous imposable ?

Une activité de covoiturage n’est pas soumise à l’impôt, sous réserve :

  • D’effectuer les trajets pour votre propre compte
  • De partager équitablement les frais (carburant, péage) entre les voyageurs en respectant strictement le barème kilométrique
  • De participer vous-même aux frais

Si ces trois conditions ne sont pas remplies, cela signifie que vous réalisez un profit. Votre activité est alors considérée comme une activité professionnelle non salariée. En conséquence, vous devez déclarer les revenus perçus.

Comment déclarer vos revenus issus du covoiturage ?

Deux situations peuvent se présenter :

  • Vos revenus sont inférieurs à 72 600€, auquel cas vous êtes soumis par défaut au régime micro-BIC (microentreprise). Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, opter pour le régime réel.
  • Vos revenus sont supérieurs à 72 600€, auquel cas vous êtes obligatoirement soumis au régime réel

Sous le régime micro-BIC, vous pouvez déduire de vos recettes un abattement forfaitaire de 50%. Si celles-ci sont inférieures à 305€, vous n’avez aucun impôt à payer. Les charges ne peuvent en revanche être déduites. Pour déclarer vos revenus de covoiturage, vous devez remplir le formulaire 2042-C-Pro (revenus des professions non-salariées). Vos recettes doivent être reportées :

  • Sur la ligne 5NP
  • Sur la ligne 5TB si vous avez choisi le prélèvement forfaitaire libératoire (cette option vous permet de répartir le paiement de votre impôt sur l’année)

Sous le régime réel, vous ne bénéficiez d’aucun abattement. Mais à l’inverse du régime micro-BIC, vous pouvez déduire l’ensemble de vos charges (coût d’entretien, assurance auto…). Vous réduisez ainsi le montant de votre bénéfice imposable, et donc l’impôt à payer. Pour faire votre déclaration, il vous faut remplir le formulaire 2031-SD (bénéfices industriels et commerciaux). Vous devez également déclarer et payer la TVA (formulaire 3517-S-SD).

Comment régler vos cotisations sociales ?

Dans le cadre de votre activité, vous devez aussi payer des cotisations sociales.

Si vos recettes n’excèdent pas 72 600€, vous pouvez opter :

  • Pour le statut de microentrepreneur (affiliation à l’Urssaf) : le montant de vos cotisations sociales sera alors proportionnel à vos recettes (taux : 22 %), sans possibilité de déduire vos charges. Pour déclarer vos revenus, rendez-vous sur autoentrepreneur.urssaf.fr.
  • Pour le statut de travailleur indépendant (affiliation à la Sécurité sociale des indépendants) : le montant de vos cotisations sera dans ce cas calculé sur la base de votre bénéfice réel, c’est-à-dire charges déduites. Pour déclarer vos revenus, rendez-vous sur net-entreprises.fr.

Si vos recettes excèdent 72 600€, vous relevez automatiquement de la Sécurité sociale des indépendants.

Le conseil de François !
Quid de l’assurance covoiturage ? Votre contrat d’assurance auto comprend automatiquement la garantie de responsabilité civile qui couvre vos passagers. Attention cependant si vous conduisez une voiture de fonction, votre contrat peut comporter des exclusions de garantie. Et si vous souhaitez prêter le volant lors de vos trajets de covoiturage, renseignez-vous bien sur ce qu’il est possible de faire en fonction de votre contrat
Comparer les devis auto
Partager sur
furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture