MENU

Les fraudeurs ne pourront plus rouler sans assurance incognito. Les ministères de l’Intérieur et de l’Economie ont annoncé ce jeudi 26 juillet un nouvel usage pour le fichier qui répertorie tous les véhicules assurés. Cette base de données sera mise à la disposition des forces de l’ordre dès le 1er janvier prochain.

700 000 conducteurs sans assurance

Depuis novembre 2016, le fichier des assurés (FVA) « contient les informations relatives aux contrats souscrits par les assurés : l’immatriculation du véhicule, le nom de l’assureur et le numéro du contrat avec sa période de validité ». Les forces de l’ordre pourront ainsi débusquer les 700 000 conducteurs qui roulent sans assurance, d’après une estimation de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

L’année de l’entrée en fonction du FVA, les autorités ont recensé 235 décès dans un accident de la route impliquant un véhicule non assuré (7% de la mortalité routière). Dans ce cas de figure, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) s’occupe des indemnisations. Les conducteurs non assurés sont toutefois tenus de rembourser les sommes déboursées par le fonds. En cas d’accident grave, les montants peuvent être très élevés.

Le risque de s’endetter à vie

Un conducteur sans assurance « devra donc rembourser chaque mois une mensualité calculée en fonction de ses revenus, parfois durant toute sa vie », avertissent les autorités. Pour le FGAO, c’est une raison de plus pour renforcer la lutte contre la conduite sans assurance. Les autorités prévoient à terme une détection automatique des véhicules non assurés grâce aux lecteurs de plaques d’immatriculation que les forces de l’ordre utilisent pour la vidéo verbalisation.

Pour rappel, rouler sans assurance peut vous coûter 3 750 euros d’amende. La sanction s’alourdit parfois de peines supplémentaires, comme la suspension ou l’annulation de permis avec interdiction de le repasser. Les forces de l’ordre peuvent aussi confisquer votre véhicule. Le défaut d’assurance seul reste passible d’une amende forfaitaire de 500 euros à la première infraction. En cas de récidive, ce montant peut atteindre 7 500 euros.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto