Les automobilistes de Boulogne-Billancourt vont pouvoir être payés pour laisser leur voiture au garage. Le concept de « péage positif » va être testé dans la ville des Hauts-de-Seine. Le principe est simple. Si un automobiliste renonce à prendre sa voiture pour effectuer un trajet durant les heures de pointe, il recevra une compensation. Le tarif proposé sera de 2 euros par trajet non-effectué. La mesure devrait permettre de réduire les embouteillages inhérents à la réalisation du Grand Paris Express, rapporte rapporte Auto Plus.

Réduire la congestion automobile de 6% à 8%

A l’origine de cette mesure la société Egis (entreprise internationale d’ingénierie basée à Guyancourt) et sa filiale néerlandaise BNV Mobility en coopération avec la SGP (Société du Grand Paris) et la ville de Boulogne-Billancourt. La méthode est testée aux Pays-Bas depuis 2008. « La formule permet de réduire la congestion automobile de 6% à 8% », assure même Bernard Matyjasik, ancien directeur du programme « smart cities » chez Egis.

Un boîtier électronique à placer dans le véhicule

L’expérimentation se déroulera entre avril et mai 2017 dans le nouveau quartier du Trapèze à Boulogne-Billancourt. Les automobilistes volontaires, recrutés via une campagne de publicité ou les entreprises du secteur, recevront un boîtier électronique à placer dans leur véhicule.

Permettant la géolocalisation, il fera office de mouchard, attestant que l’automobiliste ne circule pas pendant les heures de pointe. Selon certains calculs, cette mesure permettrait aux plus scrupuleux de gagner jusqu’à 100 euros par mois.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto