MENU

Tempête : une prise en charge variable selon votre formule d’assurance auto

Si votre voiture a été endommagée ou détruite lors de la tempête qui s’est abattue sur la France hier soir, votre indemnisation dépendra de deux éléments :

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance auto tous risques, la question ne se pose pas, vous serez remboursé dans tous les cas, que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu pour la zone du sinistre ou non.

En revanche, si vous avez opté pour une assurance au tiers simple (ou responsabilité civile), les dégâts subis par votre voiture ne seront pas pris en charge puisqu’il s’agit de l’assurance minimum légale obligatoire, couvrant les dégâts matériels et corporels infligés à un tiers lors d’un accident responsable.

Plus complexe, l’assurance au tiers plus. Si elle inclut une garantie Tempête / Evénements climatiques / Forces de la nature, vous pourrez prétendre à une indemnisation mais seulement si l’état de catastrophe naturelle n’est pas déclaré pour la zone du sinistre.

Comment être pris en charge par la garantie tempête ?

La garantie Tempête prend généralement en charge tous les dégâts subis par votre voiture après un ouragan ou des vents violents. Vous devez avertir votre assureur par courrier recommandé dans les 5 jours qui suivent le sinistre.

Pour qu’un événement colle à la définition de tempête des assureurs, il doit remplir quelques conditions :

    • La tempête doit touchée un périmètre important, avec de nombreux véhicules et des habitations en dur endommagés à moins de 5 km autour du lieu de votre sinistre
    • Les vents doivent avoir soufflé à plus de 100 km /h

Dans ce cas, vous devrez prouver à votre assureur que d’autres véhicules ou habitations ont été endommagés dans la même zone, certificat d’intempéries Météo France voire même coupures de presse à l’appui.

Attention, certains assureurs refuseront de vous prendre en charge en cas d’imprudence, par exemple si vous étiez au volant au plus fort de la tempête ou si vous avez garé votre voiture dehors alors que vous disposiez d’un parking ou d’un garage.

La garantie bris de glace

Lors d’une tempête, le pare-brise et les autres vitres de votre voiture sont souvent les premiers à être endommagés. Fort heureusement, la garantie bris de glace incluse dans la plupart des contrats d’assurance auto est bien plus souple et intervient même si vous n’avez pas souscrit de garantie événements climatiques spécifique.

Ainsi, elle vous indemnisera même si votre assureur estime que les vents étaient trop localisés ou pas suffisamment violents.

L’état de catastrophe naturelle

L’état de catastrophe naturelle peut-être déclaré lors du Conseil des Ministres avant d’être suivi d’un arrêté au Journal Officiel. Celui-ci précisera les zones géographiques concernées et les sinistres couverts. Vous disposerez alors de 10 jours pour déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance, laquelle mandatera un expert pour évaluer le montant des dommages.

Quoi qu’il en soit, prenez les devants en photographiant les dégâts subis par votre voiture et en rassemblant toutes les factures la concernant ainsi que son entretien. Cela peut accélérer votre indemnisation en facilitant le travail de l’expert qui sera amené à évaluer les dégâts. Par ailleurs, n’engagez aucune réparation sans l’aval de votre assureur.

En cas de catastrophe naturelle, notez que le montant de la franchise est fixé légalement à 380 € et que votre assureur dispose de 3 mois pour vous indemniser. Si l’état de catastrophe naturelle n’est pas reconnu pour votre région, consultez les conditions particulières de votre contrat pour connaître le montant de votre franchise et les délais d’indemnisation.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. messina

      Merci pour cet article complet

    Comparer les devis auto