MENU

À compter du 1er janvier 2019, le barème de malus appliqué à l’achat de véhicules neufs en fonction de leurs émissions de CO2 va être relevé, rapporte Capital. C’est l’une des mesures présentées par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, et Elisabeth Borne, ministre des Transports, vendredi 20 juillet dans le cadre du volet mobilités propres de la future loi d’orientation des mobilités (LOM). Le gouvernement a non seulement confirmé le maintien du dispositif mais a aussi annoncé la baisse du seuil de déclenchement du malus de 3 grammes.

Plus de véhicules concernés par la malus écologique en 2019

Aujourd’hui, le malus écologique se déclenche sur le premier certificat d’immatriculation, pour les automobilistes possédant une voiture émettant 120 grammes et plus de CO2 par kilomètre. À partir de l’an prochain, le malus sera donc appliqué à partir de 117 grammes de CO2 rejetés

Le montant du malus ne devrait pas évoluer. Il sera toujours 50 euros pour 117 grammes de CO2, 1 050 euros pour 140 grammes, 2 300 euros pour 150 grammes 5 113 euros pour 165 grammes, 9 050 euros pour 180 grammes et 10 500 euros à partir de 186 grammes. Mais plus de véhicules seront donc concernés.

Changement de norme

Au premier semestre 2018, les voitures ayant payé le plus de malus sont les Opel Corsa, les Peugeot 3008, les Renault Scénic, les Dacia Duster et les Renault Mégane. Avec le nouveau barème déjà instauré cette année-là et l’extension du malus écologique aux voitures d’occasion, le nombre de véhicules taxés a augmenté de 11,1 points par rapport au premier semestre 2017. 27,6 % des véhicules mis en circulation étaient concernés.

L’application prochaine de la norme WLTP, plus exigeante et plus proche des conditions réelles de conduite, devrait placer des véhicules aujourd’hui exonérés dans le giron de la taxe. Le gouvernement, qui attend 475 millions d’euros de recettes pour cette année, prévoit de prolonger la mesure « sur la même tendance après le passage à la nouvelle norme WLTP » [le nouveau cycle d’homologation des véhicules neufs] souligne Capital. Ainsi, le seuil devrait être abaissé de 3 grammes chaque année jusqu’en 2021.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto