MENU

Le bilan s’avère flatteur pour le marché automobile français. Les ventes ont augmenté de +4,74% en 2017. Cela représente 2 110 751 immatriculations de voitures neuves dans le secteur des ventes aux particuliers. Le marché national a retrouvé son niveau d’avant la crise de 2009. En revanche, la part des véhicules diesel a fortement régressé.

Le diesel représente 47,3% des ventes

Les moteurs diesels représentent 47,3% des modèles vendus en 2017, a annoncé le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) ce lundi. C’est la première fois depuis l’an 2000 que les véhicules diesel tombent sous la barre des 50% des immatriculations sur une année calendaire, souligne La Croix. La chute a été brutale. En 2016, les moteurs au gazole représentaient encore plus de 52% des ventes françaises.

Ce recul couronne les efforts de l’Etat pour réduire la pollution automobile, analyse France Info. Depuis quelques années, les politiques publiques cherchent à réduire le nombre de véhicules diesel en circulation. Le Président de la République Emmanuel Macron a assuré qu’à la fin de son mandat présidentiel en 2022, l’essence et le gazole seraient vendus au même prix. Par ailleurs, l’Etat prévoit la disparition des moteurs thermiques d’ici 2040.

Forte croissance des ventes en novembre

Le rapport du CCFA indique que la croissance des ventes automobiles n’a pas été constante pendant toute l’année 2017. En fin d’année, la dynamique s’est un peu essoufflée. Les chiffres montrent une baisse de -0,51% entre décembre 2016 et décembre 2017, détaille Ouest-France. En revanche, le nombre des immatriculations de voitures particulières neuves a connu une hausse de +10,3% en novembre 2017 par rapport à l’année précédente.

La bonne santé du marché automobile reflète une situation économique globalement plus favorable. Outre un meilleur pouvoir d’achat, les consommateurs manifestent aussi un intérêt certain pour les nouveaux modèles. En 2017, les conducteurs ont notamment plébiscité les véhicules de type SUV. Une bonne nouvelle les constructeurs, dont la grande majorité propose déjà ce type de modèles. Rendez-vous dans quelques mois pour vérifier si la tendance se confirme en 2018.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto