MENU

Pas de bons ou de mauvais mois pour passer son permis

Les statistiques publiées par la Sécurité routière sont sans ambiguïté sur le nombre de permis délivrés en juillet-août : le taux de réussite est équivalent à celui des autres mois de l’année.

Il y a cependant moins d’inscriptions en préfecture au mois d’août avec seulement 60 000 dossiers alors que la moyenne des autres mois s’élève à 80 000 (source Sécurité routière 2014).

En réalité, les « mauvais mois » sont davantage ceux de septembre, octobre et novembre qui sont marqués par une baisse de 3 points du nombre de candidats reçus.

Le conseil d'Hervé !

Rien ne vous empêche de passer votre permis dans un autre département que celui de résidence. Soit en candidat libre, soit après inscription à une auto-école locale. Sachez qu’en 2013, le taux de réussite le plus élevé a été en Dordogne avec 71 % et celui le plus bas à Paris avec 46 % de candidats reçus.

Être prêt, la condition incontournable pour obtenir son permis

Quels que soient le mois et le département, le plus important est de se présenter en étant parfaitement prêt. Cette préparation concerne tout autant la maîtrise du véhicule que les aspects psychologiques liés à la conduite et au passage d’un examen.

Concernant le premier aspect, l’apprentissage accompagné de la conduite (AAC) est incontestablement un atout en offrant une réelle expérience de terrain.

Un autre avantage de l’AAC est qu’une fois obtenu votre permis, la période probatoire en principe de 3 ans est réduite à 2 ans.

La surprime d’assurance liée à votre profil de jeune conducteur est également réduite avec 50 % de majoration (au lieu de 100 % la première année). La deuxième année passe elle de 50% à 25 % de majoration.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto