MENU

Une période probatoire de 2 et 3 ans après l’obtention du permis de conduire

En France, à partir de mars 2014, un permis dit « probatoire » a été délivré à tous les nouveaux titulaires du permis de conduire, ainsi qu’à tous conducteurs obligés de repasser leur permis suite à son annulation.

Ce permis de conduire probatoire consiste à n’avoir que 6 points sur son permis au lieu de 12, à circuler avec un autocollant « A » apposé à l’arrière de son véhicule, et à respecter des règles plus strictes en termes de limitation de vitesse et d’alcoolémie que celles des conducteurs expérimentés pendant une période dite « probatoire ».

L’idée est de faire ses preuves en tant que jeune conducteur et de créditer progressivement son permis afin d’avoir ses 12 points à l’issue de la période probatoire. À condition bien sûr de ne pas avoir commis d’infractions entraînant une perte de points durant toute la durée de la période probatoire.

La période probatoire du permis de conduire est actuellement de 3 ans si vous passez votre permis de façon traditionnelle ou en conduite supervisée, et de 2 ans si vous bénéficiez de la conduite accompagnée.

Une période probatoire réduite depuis le 1er janvier 2019

Avec le décret n°2018-715 du 3 août 2018, les jeunes conducteurs ayant obtenu leur permis après le 1er janvier 2019 vont pouvoir raccourcir la durée de la période probatoire en suivant une formation post-permis complémentaire d’une durée de 7h.

Cette formation doit être suivie entre 6 mois et 1 an après l’obtention du permis par les jeunes conducteurs volontaires et nouveaux titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B).

Dispensée sur une journée, la formation se déroulera dans les auto-écoles qui auront formé leurs moniteurs en conséquence et obtenu l’autorisation des préfectures pour proposer cette nouvelle formation.

Une formation complémentaire qui vise à responsabiliser davantage les jeunes conducteurs

Un rapport de la Sécurité Routière paru en 2019 a montré que les jeunes conducteurs étaient impliqués dans un quart des accidents de la route ayant entraîné des blessures ou la mort, et que 144 d’entre eux étaient décédés dans ces accidents durant l’année 2016.

Une accidentalité particulièrement élevée qui a poussé les autorités à réfléchir à la façon de resensibiliser les conducteurs novices qui, après 6 à 12 mois de permis, font preuve d’excès de confiance et commettent des erreurs. Les sensibiliser aussi de nouveau aux principaux comportements qui, au volant, entraînent des accidents (alcool, drogue, excès de vitesse…).

Mais cette formation aura un coût pour les jeunes automobilistes. Tout comme pour l’examen du permis de conduire, son prix sera fixé par les auto-écoles. Il est pour le moment question d’une centaine d’euros mais aucun tarif officiel n’a été donné.

Le conseil d'Hervé !
Jeunes conducteurs : financez cette formation en économisant sur le prix de votre assurance auto grâce au comparateur LesFurets.com !
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto