La fermeture des voies sur berges à Paris (Ile-de-France) a-t-elle réduit la pollution ? Airparif a publié  ce mardi son rapport définitif de suivi du projet, rapporte France TV Info. En septembre 2016, la mairie avait décidé de limiter aux piétons et cyclistes la circulation sur les 3,5 kilomètres du quai berge Georges-Pompidou.

La pollution suit les itinéraires de report

Le bilan se révèle contrasté. Entre l’entrée du tunnel des Tuileries (premier arrondissement) et la sortie du tunnel Henri-IV (IVe), la qualité de l’air s’améliore. La part de dioxyde d’azote (NO2) enregistre jusqu’à -25% de baisse. Les passants respirent mieux désormais sur les Champs-Élysées (VIIIe) et dans la rue de Rennes (VIe) qui descend vers la Seine. « Toutefois, malgré cette amélioration, les niveaux sont toujours supérieurs aux valeurs réglementaires » pointe le rapport.

Tous les secteurs de Paris concernés par le projet ne connaissent pas la même bonne fortune. La pollution s’est déplacée en fonction des itinéraires de report des automobilistes, comme le boulevard Saint-Germain (VIIe). Les sorties de zones piétonnes dans l’est de la ville voient ainsi leur niveau de pollution grimper de +15%. Sur le quai Henri-IV (IVe), les niveaux ont augmenté de +5 à +10%. Sur les quais hauts, les niveaux de particules fines ont augmenté de +1% à +5%.

Pas d’impact significatif sur l’exposition

A l’échelle de la métropole, la piétonnisation pourrait avoir un impact sur quelques grands axes routiers comme l’A4, l’A86 et l’A13. Ces voies de circulation enregistrent des hausses de leurs taux dioxyde d’azote entre +1% à +5%. D’après Airparif, ces résultats ne montrent aucun impact significatif sur l’exposition des populations à la pollution. Toutes ces variations de pollution « ne peuvent être attribuées à la fermeture des berges de la Seine, notamment (…) au-delà de Villiers-sur-Marne » prévient Airparif.

Faute d’amélioration significative, les politiciens n’interprètent pas ces résultats de la même manière. « Le trafic a diminué dans le centre de Paris puisqu’en cumulé, on a une diminution, avec une amélioration globale le long des quais » se réjouit Christophe Najdovski, maire adjoint de Paris chargé des transports. « Plus de pollution et plus de bouchons » lui rétorque dans Le Monde Othman Nasrou, président du groupe LR au conseil régional d’Ile-de-France.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto