MENU

Payer le parcmètre n’est pas une évidence pour tout le monde. Près d’un français sur trois s’en abstient d’après une récente étude publiée par EasyPark, le prestataire européen de services de stationnement intelligent. Seuls 22% des Français considèrent qu’il est normal de payer pour garer son véhicule, pointe Auto Plus.

La fin du paiement en liquide ?

Payer ou ne pas payer, telle est la question ! Toutes les générations n’adoptent pas la même attitude. Face à un horodateur, quatre conducteurs sur deux (44%) gardent leur argent dans la tranche d’âge des 25 à 34 ans. Au contraire, trois conducteurs sur quatre (76%) payent leur stationnement dans la catégorie des plus de 45 ans. Les retraités sont à peine moins nombreux (73%) à prendre un ticket pour se garer. De nombreuses raisons peuvent expliquer la fraude.

Une fois sur trois, les resquilleurs assurent qu’ils n’ont pas pu trouver l’horodateur. Certains incriminent l’absence de l’appareil, d’autres évoquent une signalisation inadéquate. Les sondés avouent aussi qu’ils n’avaient plus de monnaie pour s’acquitter de leur stationnement. De nombreuses villes proposent pourtant d’autres moyens de paiement. La plupart des horodateurs à Paris n’acceptent plus les pièces depuis 2013, mais tous prennent la carte bancaire.

Succès timide du smartphone

Les Français privilégient encore les espèces (69%) pour régler leur stationnement. Dans près de six cas sur dix (58%), ils se rabattent sur la carte bancaire. Certains s’acquittent souvent de leur dû en traînant les pieds, agacés à l’idée de perdre du temps. Un sondé sur trois (34%) admet qu’il paierait plus souvent si l’opération prenait moins de temps que le simple aller-retour à la machine. Un Français sur dix (9%) a déjà franchi le pas, rapporte BFMTV.

Ces automobilistes s’en remettent au paiement sur smartphone. Cette tendance grimpe à 14% chez les plus jeunes. Cette solution offre l’avantage de prolonger ou d’interrompre à distance le paiement de son stationnement. L’entrée en vigueur du Forfait Post Stationnement (FPS) a provoqué une hausse du montant des amendes, autrefois fixée à 17 euros. Chaque commune fixe désormais son tarif. Comptez 50 euros à Paris… Une bonne raison de changer ses habitudes !

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto