Elon Musk a annoncé samedi dernier la construction à venir d’une Tesla en mode « Transformer ». Le patron de la marque automobile a évoqué sa vision d’un véhicule électrique disposant d’un toit panoramique solaire dépliable, rapporte Tesla-Mag. Le milliardaire a toutefois précisé que cette technologie n’était pas encore commercialisable.

Un toit électrique dépliable à l’arrêt

Le patron de Tesla a évoqué « une voiture dont le toit, à l’arrêt, se déploierait comme un Transformer pour augmenter sa surface et accroître son rendement ». Une solution technologique séduisante, mais « certainement pas le moyen le plus économique d’atteindre l’autosuffisance, puisque même dans ce cas, on ne rechargerait que 30 à 50 km par heure ». Tesla assure cependant envisager sérieusement ce mode d’auto-alimentation pour ses modèles à venir.

Elon Musk a également déclaré que d’ici 20 ans, il n’y aura plus de volant sur les voitures. Selon lui, toutes les nouvelles voitures produites seront électriques et autonomes. « Avoir un volant, dans 20 ans, ce sera comme avoir un cheval aujourd’hui » s’est amusé le patron de Tesla. Dans 10 ans, Elon Musk estime que la moitié des véhicules produits aux États-Unis sera électrique. Une vision probablement optimiste au pays de l’Oncle Sam, où le moteur thermique est roi.

La Chine adopte l’électrique à marche forcée

Le puissant lobby américain de l’automobile risque de retarder la transition vers des véhicules plus propres. Les voitures rechargeables ne représentent que 1% des ventes automobiles aux Etats-Unis, rapporte Automobile-propre. La Tesla Model S arrive en tête, juste devant la Chevrolet Volt. Par ailleurs, les modèles 100% électriques ne représentent que la moitié des ventes de véhicules rechargeables. De quoi retarder l’avènement de la vision d’Elon Musk.

Pour l’instant, les plus gros efforts dans l’automobile électrique viennent de Chine. 8% des voitures qui sortiront des usines chinoises l’an prochain devront être 100% électriques. Cette évolution a été officiellement ordonnée par Pékin. La mise en oeuvre de cette mesure inquiète néanmoins les constructeurs électriques chinois, qui ne sont pas certains de tenir la cadence. Par ailleurs, la conversion vers l’électrique des constructeurs traditionnels reste partielle.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto