nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
Trouvez l'assurance auto qui répond à vos besoins
  • Économisez en moyenne 360€* pour les mêmes garanties
  • Plus de 25 marques comparées
Obtenir un devis précis

Large choix d'assurances, connues ou non.Abshat


Voir toutes nos marques
Partager sur

Véhicule autonome : comment ça marche ?

Les tests vont bon train depuis quelques années et la voiture autonome semble faire ses preuves. Aussi, elle devrait faire son apparition d’ici peu sur les routes de France.

La voiture autonome est un véhicule qui bénéficie d’un système de conduite automatisé. En clair, la voiture est capable de conduire seule, sans l’intervention du conducteur. Elle est dotée de nombreux capteurs qui déterminent la vitesse à respecter, la présence de lignes blanches, d’obstacles, de feux tricolores et autres panneaux de signalisation.

Dans ce contexte, la responsabilité en cas d’accident ne peut plus incomber uniquement au conducteur. 

Un décret modifie les dispositions du Code de la route

Jusqu’alors le Code de la route ne considérait que la conduite humaine dans ses dispositions. Or, avec l’arrivée future de la voiture autonome, les règles changent. Il doit tenir compte de la présence d’un système automatisé. Pourquoi ? Pour déterminer la responsabilité pénale en cas de sinistre. Si le mode autonome est activé, la responsabilité seule du conducteur ne peut être engagée.

Un décret paru en juillet 2021 adapte le Code de la route et définit les modalités d’interactions entre le conducteur et le système de conduite automatisée. Il prend en compte les manœuvres d’urgence qui peuvent être réalisées par le conducteur si le système autonome est défaillant. Ce décret définit également le niveau d’attention du conducteur lorsque la voiture passe en mode autonome.

Ce décret est une première en Europe et la France a fait le choix d’anticiper. En effet, les véhicules autonomes pourront circuler dès septembre 2022 sur des parcours prédéfinis. 

Quelle assurance auto pour une voiture autonome ?

Comme tous les véhicules terrestres à moteur, la voiture autonome devra être assurée. Au-delà de l’obligation légale d’assurance qui impose a minima une garantie responsabilité civile, il est nécessaire d’être parfaitement assuré.

Et si la voiture autonome a pour objectif de réduire le nombre d’accidents, impossible de s’assurer qu’aucune défaillance n’interviendra. Le risque zéro n’existe pas. Or, les véhicules autonomes étant des condensés de technologie, leur prix est particulièrement élevé, il faudra d’ailleurs compter plus de 100 000 € pour en acheter un.

Une assurance protectrice s’impose donc en cas d’accident ou de vandalisme pour prendre en charge les réparations. Elle est également essentielle en cas de vol. Ces nouvelles voitures pourraient en effet susciter la convoitise dès leur arrivée en France.

Aussi, certains acteurs de l’assurance à l’image de la MACIF ont d’ores et déjà mis en place un contrat spécifique adapté aux risques de la conduite avec une voiture autonome.

Le conseil de François !
Avant d’assurer votre voiture, qu’elle soit autonome ou non, utilisez un comparateur d’assurances auto. Avec lesfurets, vous pouvez espérer une économie moyenne de 360€ par an à garanties équivalentes, ça vaut le coup non ?
Comparer les devis auto
Partager sur
furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture