nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
Trouvez l'assurance auto qui répond à vos besoins
  • Économisez plus de 300€* pour les mêmes garanties
  • Plus de 25 marques comparées
Obtenir un devis précis

C'est très facile de comparer. Je l'utilise souvent.Raphaëlle


Voir toutes nos marques
Partager sur

C’est un marché en pleine croissance. Les ventes de voitures électriques ont augmenté de +9,1% depuis le début de l’année. Ces véhicules ne représentent encore qu’une infime partie des immatriculations. Les coûts d’exploitation des voitures électriques devraient cependant s’aligner sur ceux des voitures thermiques à horizon 2026, d’après une récente étude Bloomberg.

Moins chère à entretenir

La voiture électrique nécessite peu d’entretien. Son moteur n’utilise pas de pièces mécaniques soumises aux frottements et à l’usure. Par exemple, la boîte de vitesses et l’embrayage disparaissent. Le système d’alimentation récupère une bonne partie de l’énergie cinétique pendant le freinage électrique, rappelle Avere France. Résultat, le conducteur sollicite moins les plaquettes de frein. En outre, une voiture électrique n’a pas besoin de vidange.

Pour un même kilométrage, l’entretien d’une voiture électrique coûte 25% à 30% moins cher. L’élément fondamental reste la batterie, qui absorbe actuellement 42% des coûts d’exploitation. Bloomberg prévoit que d’ici à 2030, cette part chutera à 18%. En 2015, une batterie coûtait 275 euros par kilowattheure mais ce prix devrait tomber à 108 euros par kilowattheure en 2020 d’après une projection de Statista. De quoi renforcer la compétitivité de l’électrique, rapporte Automobile Entreprise.

600 000 véhicules électriques

La comparaison entre le prix des carburants et ceux de l’électricité pousse à l’optimisme. Le litre de super coûte environ 1,50 euro quand le kilowattheure plafonne à 28 centimes d’euros. Prenez le cas de la Renault ZOE, la voiture électrique la plus vendue en Europe. Pour un trajet de 100 kilomètres, elle  consommera 14,6 kWh en norme NEDC. Le conducteur aura dépensé 4,09 euros pour recharger son véhicule, d’après l’enquête EV Driver de NewMotion.

Le véhicule thermique se révèle moins compétitif, sans compter les éventuelles taxes pour pollution et le coût de l’assurance. En France, l’Etat entend poursuivre ses efforts pour soutenir la croissance de la voiture électrique. Les autorités espèrent écouler sur le marché français environ 150 000 véhicules complètement électriques (utilitaires compris) d’ici 2022. Le Gouvernement vise 600 000 véhicules électriques en circulation, auxquels s’ajouteraient 400 000 hybrides rechargeables.

Comparer les devis auto
Partager sur
furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture