MENU

L’année 2018 sera placée sous le signe du malus pour les voitures d’occasion. Tous les véhicules de plus de 10 chevaux fiscaux (CV) écoperont d’une surtaxe, en vertu d’un amendement au projet de loi de finance voté en décembre 2017. Comptez jusqu’à 8 000 euros pour les véhicules de plus de 36 CV, précise L’Argus.

100 euros de plus pour 46% des ventes

Ce nouveau malus devrait s’appliquer dans 9 % des ventes de voitures d’occasion de professionnels tels qu’Autovisual aux particuliers (BtoC). En termes de volumes, cela correspond à 2 millions de transactions par an. Dans le détail, les automobilistes devront payer 100 euros de plus pour l’immatriculation d’un véhicule d’occasion de 10 à 11 CV. Ces véhicules représentent presque une vente d’occasion sur deux (46%) sur le segment BtoC. La surtaxe montera à 300 euros pour les voitures d’occasion de 12 à 14 CV.

Cette deuxième catégorie de véhicule représente 19% des ventes d’occasion BtoC. Comptez enfin jusqu’à 1 000 euros pour les occasions qui affichent 15 à 36 CV. Ces véhicules d’occasion, considérés comme les plus polluants, ne devraient représenter que 2% des ventes d’occasion BtoC.

Le nouveau malus n’affectera pas toutes les marques de la même manière. Les marques premium avec grosses cylindrées et les SUV surpuissants se retrouvent en première ligne.

BMW, Audi et Mercedes les plus touchées

Les marques allemandes comme BMW (29%), Audi (18%) et Mercedes-Benz (16%) s’avèrent les plus exposées à ce malus. Les constructeurs comme Peugeot (7%), Volvo (4%), Volkswagen (3%) et Renault (3%) arrivent loin derrière. Acheter une « grosse » voiture au moteur gourmand en énergie coûtera de plus en plus cher. Le nouveau malus s’ajoutera à celui qui concerne déjà les voitures de sport et de prestige de 36 CV et plus, qu’elles soient neuves ou d’occasion.

A partir de 36 CV, le « super malus » augmente de 500 euros par CV ! L’acheteur pourra monter jusqu’au plafond de 8 000 euros pour un véhicule de 51 CV et plus. Ce sera la somme à débourser pour acheter une voiture comparable à la McLaren 570S (49 CV) par exemple. Notez cependant que la taxe se réduira de 10% par an à partir de la date de la première utilisation. Une occasion de 15 CV sera taxée 500 euros au bout de 5 ans, contre 1000 euros avec moins d’1 an d’immatriculation.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaire(s)

    1. mgerard479

      une raison de plus de dénicher des occasions auto en or 🙂

    2. renier serge

      c’est un scandale j’ai une BMW 520d de 2015 avec laquelle je consomme en moyenne 5.3 au 100 km équipée de filtre a particule et qui pollue moins qu’une voiture a essence on taxe tout azimut le diésel tout cela pour réduire les importation de gasoil parce que la France n’en produit pas assez par rapport au parc automobile diésel on nous fait avaler des couleuvres et surtout on est gérer par des incompétents qui ne savent pas de quoi ils parlent:ex:hulot et hidalgo

    Comparer les devis auto