MENU

Les Français ont une passion pour les voitures anciennes. Qui dit hausse des immatriculations dit aussi plus de fraude. Pour s’en prémunir, Classic Trader a mené l’enquête auprès de 300 acheteurs et vendeurs de voitures de collection. 35% des sondés ont déjà été victimes d’une escroquerie à l’achat d’une voiture ancienne.

Près de 96% des acheteurs sont des hommes

Les hommes composent l’écrasante majorité (95,8%) des acheteurs. Dans plus d’un cas sur trois (34,8%), l’acheteur a atteint la quarantaine (41-50 ans). Ils arrivent loin devant la tranche d’âge des 51-60 ans (29,7%) et très loin devant les 31-40 ans (13,9%). Les acheteurs se divisent en deux groupes. 60% d’entre eux ont déjà acheté plus de 3 voitures de collection dans leur vie. Concessionnaires ou fans spéculateurs, ils achètent pour revendre.

Les 40% restant achètent pour le plaisir, ou pour le confort de posséder un deuxième véhicule. Chez les amateurs de vieilles mécaniques, près d’un acheteur sur deux (49,6%) n’a possédé que  2 véhicules anciens ou moins dans sa vie. Sur ce marché confidentiel, l’amour des voitures de collection ne protège pas de l’escroquerie ! 70% des acheteurs arnaqués ont été abusés dans l’hexagone, quand 44% font état d’une arnaque pendant un achat à l’étranger.

8 500 euros de dommages en moyenne

Le plus grand risque à l’achat reste le vice caché (80,9%). Viennent ensuite les véhicules accidentés camouflés (33%) et les compteurs de vitesse manipulés (18,1%). Les véhicules contrefaits (6,4%) et les documents falsifiés (1,1%) restent en revanche beaucoup plus rares. Le préjudice financier varie fortement en fonction de la nature de la fraude. En moyenne, une escroquerie coûte environ 8 500 euros à l’acheteur. Ces risques touchent plus souvent les non-professionnels.

Les acheteurs s’inquiètent beaucoup du paiement (17,4%), mais aussi des véhicules volés (10,6%) ou des agressions pendant la transaction (7,4%). Pour 86% des acheteurs, le règlement en espèce reste la méthode la plus simple pour l’achat d’une voiture vintage. Ils sont 81% à avoir choisi ce moyen, quand 34% ont préféré la carte bancaire. Seuls 3% des acheteurs ont choisi le dépôt fiduciaire ou le compte séquestre d’avocat. Pour éviter les pièges, prudence est mère de sûreté !

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto