MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

L’Anti-Blocage de Sécurité (ABS)

Premier de tous, l’antiblocage de sécurité ou ABS date du début du XXe siècle, mais n’est apparu pour la première fois en série que sur la Ford Scorpio de 1985. Cette technologie qui évite le blocage des roues lors du freinage notamment sur un sol où l’adhérence est faible, s’est ensuite démocratisée pour devenir un dispositif quasiment standard sur la majorité des voitures de tous types.

L’Electronic Stability Program (ESP)

L’Electronic Stability Program (ESP) se traduit en français par électro-stabilisateur programmé. Suivant les constructeurs, cette aide à la conduite peut aussi se nommer ESBS ou VSC. Ce système corrige la trajectoire en agissant sur le freinage et le couple moteur.

Dans un virage, une voiture est soumise à un des deux phénomènes que sont le survirage ou le sous-virage :

  • dans le premier cas, c’est le train avant qui a tendance à tirer le véhicule à l’extérieur de sa trajectoire voulue.
  • dans le second cas, c’est le train arrière qui tend à placer la voiture à l’extérieur de la ligne de trajectoire.

Des capteurs placés sur chaque roue envoient des informations sur la vitesse de rotation de celles-ci, ces données étant ensuite comparées avec l’angle du volant. Puis le calculateur envoi les commandes nécessaires pour corriger les éventuelles anomalies afin que la voiture suive la trajectoire voulue par le conducteur.

L’ESP se révèle très utile lors d’une conduite sur route sinueuse et plus généralement pour les voitures puissantes et lourdes. Sur une petite citadine, l’ESP est en revanche moins utile et d’ailleurs rarement proposé en série.

L’Acceleration Slip Regulation

L’Acceleration Slip Regulation est connue sous le nom d’ASR, de TCS (Traction Control System) ou encore ASC pour Automatic Stability Control. Dans tous les cas, il s’agit d’un dispositif qui régule l’accélération en fonction de l’adhérence des roues motrices.

De la même manière que l’ABS évite le blocage des roues lors du freinage, l’ASR évite aux roues de patiner lors d’une accélération violente ou sur un sol humide, gras ou recouvert de gravillons. Ce dispositif se révèle utile pour tous les types de voitures, de la citadine au SUV, traction ou propulsion, essence ou diesel.

Aides à la conduite, une famille devenue très nombreuse

Après son lancement, le sigle ABS est rapidement devenu un gage supplémentaire de sécurité, mais également un argument commercial. Apposer le sigle ABS à la suite du nom du modèle améliorait l’image de marque de la voiture.

Aujourd’hui, il serait techniquement difficile d’exploiter la présence des divers dispositifs d’aide à la conduite tant ils sont nombreux. Si l’ABS, l’ESP et l’ASR sont les plus courants, ces dispositifs ont été rejoint par de nombreux autres tels que :

  • L’EBD – répartiteur électronique de freinage
  • Le TRC — contrôle de motricité
  • L’AVS – Système de suspension variable adaptive
  • L’HAC – Assistance au démarrage en côte

Et bien d’autres, tout aussi utiles.

Comparer les devis auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto