MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

9 conseils pour ne pas vous faire arnaquer en achetant une voiture d’occasion

    1. Méfiez-vous des prix trop attractifs

      Forcément, les prix très, voire trop avantageux, sont tentants. Malheureusement, ils peuvent dissimuler des vices cachés ou d’autres arnaques. A l’inverse, un prix trop élevé n’est pas non plus un gage absolu de qualité. Quel que soit le modèle, consultez sa cote à l’Argus, la référence en termes de tarifs.

    2. Méfiez-vous des vendeurs et des réseaux d’arnaques existants, notamment sur Internet.

      Refusez toute transaction en ligne et ne versez pas le moindre acompte sans avoir vu et essayé le véhicule. Pour vous assurer de la bonne foi du vendeur, n’hésitez pas à lui demander sa pièce d’identité, son permis de conduire et le certificat d’immatriculation du véhicule. Méfiez-vous des vendeurs uniquement joignables par e-mail.

    3. Vérifiez les documents liés au véhicule et à son historique.

      Par exemple, méfiez-vous d’un nombre trop important d’anciens propriétaires de la voiture.
      Les documents doivent être au nom du vendeur, n’acceptez aucune transaction d’un soi-disant tiers, mandaté par un propriétaire.

    4. Vérifiez les factures de réparation, le carnet d’entretien et le contrôle technique.

      C’est peu probable, mais si le vendeur mentionne un sinistre quelconque ou une panne, demandez à voir les factures du garagiste.

      Concernant le contrôle technique, sachez que pour vendre une voiture d’occasion, il est obligatoire, sauf si elle a moins de 4 ans ou que le vendeur est un professionnel. En revanche, la contre-visite ne l’est pas.

    5. Soyez vigilant lors du test de la voiture.

      C’est l’un des moments-clés lorsque vous achetez une voiture d’occasion. Soyez attentif au moindre détail. Avant de vous mettre au volant, examinez le véhicule très attentivement et posez autant de questions que nécessaire.

      Soyez particulièrement vigilant quant au kilométrage affiché, les compteurs kilométriques trafiqués étant légion.
      Une fois sur la route, insistez pour conduire la voiture dans différentes conditions, et poussez-la dans ses derniers retranchements afin de tester son potentiel et déceler d’éventuelles anomalies (freins, transmission, direction, moteur…).

    6. Examinez l’intérieur de la voiture.

      On a souvent tendance à négliger cet aspect mais l’examen de l’habitacle est fondamental. Il est essentiel de vous assurer que le véhicule est confortable, mais aussi que certains éléments clés comme les rétroviseurs, la climatisation, le réglage des sièges et surtout, les équipements de sécurité tels que les airbags, fonctionnent normalement.

    7. Lisez attentivement le document de vente et son contenu avant de signer.

      Comme pour un constat amiable, ne signez que si vous êtes d’accord avec tout ! N’hésitez pas à souligner d’éventuels oublis ou erreurs et demandez une rectification, car ce document sera le seul à faire foi en cas de litige ultérieur.

    8. Assurez-vous de ne pas acheter une voiture volée !

      Pour ce faire, il suffit de vérifier que les numéros sur le châssis et le compartiment moteur sont identiques, et qu’ils correspondent à celui figurant sur la carte grise. Vous pouvez également vous rendre au commissariat avec ce numéro pour éventuellement en savoir davantage.

    9. Finalisez la vente au domicile du vendeur.

      Ce qui vous donnera des indications sur son adresse vis-à-vis du véhicule.

Comparer les devis auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    3 commentaire(s)

    1. Lyu

      Bonjour, avec mon conjoint nous avons acheté un véhicule il y a deux jours, tout semblait être en norme jusqu’à ce qu’en préfecture on nous dise que le véhicule est considéré comme une camionnette, ensuite on découvre qu’il n’y a que deux places autorisées et que la banquette arrière est installé à l’initiative de l’ancien propriétaire et qu’il n’a jamais fait les démarches nécessaire pour changer l’autorisation de nombre de places et que lors de l’achat ce détail est passé aux oubliettes…. Le vendeur refuse d’annuler l’achat… Que peut on faire ??
      Merci beaucoup pour vos réponses

      1. LesFurets

        Bonjour Lyu,

        L’achat d’un véhicule d’occasion à un particulier ne peut pas être annulé puisqu’il n’existe pas de délai de rétractation en la matière. Ceci étant, un vendeur particulier doit être honnête. S’il ne l’est pas et que cela vous a conduit à acheter un véhicule défectueux ou ne correspondant pas aux caractéristiques mises en avant, vous avez la possibilité de le poursuivre. Cependant, si les caractéristiques du véhicule apparaissent comme évidentes ou que vous n’avez pas signé de contrat, vous risquez d’être tenu pour responsable.

        En espérant vous avoir aidé, merci de votre fidélité et à bientôt sur LesFurets.com.

    2. Erin

      Quand vous achetez un vehicule d’occasion il faut bien que le nom figurant sur la carte grise soit celui du vendeur (attention à ceux qui disent qu’ils viennent d’acheter le véhicule et qu’ils n’ont pas encore changé la carte grise pour économiser). Pensez au certificat de non gage a editer au moment de la vente (vous pouvez le faire sur votre smartphone)
      Pour les factures si ce n’est pas une permière main essayez de vous procurez des factures des anciens propriétaires si le vendeur en a ou alors les anciens contrôle technique pour vérifiez le kilométrage et l’etat de la voiture (les contrôles techniques de complaisance sont légions). Sinon prenez la plaque d’immatriculation et appelez le concessionnaire de la marque du véhicule qui pourra vérifier si le kilometrage actuel du véhicule est logique (à condition que le vehicule soit déja passé en concession depuis sa mise en circulation ce qui est fort probable).
      Mefiez vous aussi des faux carnets d’entretien…
      Ne jamais conclure une vente ailleurs qu’au domicile du vendeur. Sinon c’est louche. En revanche pour les visites c’est normal qu’il ne donne pas forcement rdv chez lui.
      Mefiez vous autant des particuliers que des garages ou vendeurs « professionnels »

    Comparer les devis auto