MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Avant d’appeler le vendeur :

    • Quel est votre budget ? Pour une recherche efficace et constructive, déterminez clairement votre budget. Si vous êtes clair dans votre tête, vous serez en position de force au moment de négocier le prix de la voiture.
    • Quelle est la juste valeur du véhicule ? Avant de contacter le vendeur, il est essentiel de recueillir quelques informations de base sur la voiture, en particulier sa cote Argus. Grâce à celle-ci, vous connaîtrez les prix généralement pratiqués pour le même modèle, ainsi que ses éventuelles faiblesses. Plus vous semblerez vous y connaître et moins le vendeur aura tendance à vanter exagérément les atouts de son véhicule.

Les questions à poser au vendeur

Avant de vous déplacer pour voir ou essayer une voiture d’occasion, il convient de poser quelques questions au vendeur histoire de ne pas vous déranger pour rien. En voici une liste non-exhaustive, à compléter éventuellement sur papier afin d’être certain de rien oublier :

    • Quel est le kilométrage actuel du véhicule ? Le nombre de kilomètres au compteur est un critère essentiel permettant de déterminer un prix juste et de mieux cerner l’usage du véhicule. Il faut savoir qu’une décote pour kilométrage supplémentaire s’applique généralement au prix d’achat, mais également au montant de l’indemnisation par l’assurance auto en cas d’accident. Par ailleurs, de nombreux compteurs kilométriques étant trafiqués, il convient d’être particulièrement vigilant quant au kilométrage.
    • Quelle est la consommation de carburant constatée ? La consommation réelle est intéressante financièrement dans la mesure où cette valeur est parfois assez éloignée de celle annoncée par le constructeur. Elle donne de plus une indication sur le mode d’utilisation de la voiture : ville, route ou mixte.
    • Quel est l’état général du véhicule ? N’hésitez pas à vous faire envoyer des photos supplémentaires de la carrosserie de la voiture, celle-ci étant un bon indicateur de l’entretien général du véhicule et de la façon dont il a été conduit. En effet, si vous posez la question franchement, vous obtiendrez rarement une réponse 100 % honnête. Idem pour d’éventuelles réparations, souvent minimisées, surtout quand elles sont consécutives à un sinistre.
    • Y’a-t-il un contrôle technique ?

      Sachez que pour vendre une voiture d’occasion, le contrôle technique est obligatoire, sauf si elle a moins de 4 ans ou si le vendeur est un professionnel. En revanche, la contre-visite ne l’est pas. Vous pouvez en effet acheter la voiture en l’état et prendre les réparations à votre charge en connaissance de cause. Dans ce cas, vous devrez négocier afin que les frais soient répartis au mieux. Bien entendu, si une contre-visite est prévue, le contrôle technique doit avoir moins de 2 mois.
    • S’agit-il d’un véhicule de première, seconde main ou troisième main ? Plusieurs propriétaires successifs sont autant de risques que la voiture ait été malmenée, même si parfois un seul suffit. Des changements de propriétaire trop fréquents peuvent également être liés à des problèmes mécaniques récurrents.
    • Le prix est-il négociable ? Un non catégorique ne signifie pas pour autant que la voiture vaut réellement le prix demandé. Il peut s’agir d’un argument pour vous le faire croire. Idem si le vendeur vous presse de venir voir le véhicule sous prétexte que plusieurs acheteurs potentiels sont sur les rangs. Dites-vous que si tel était le cas, le véhicule serait déjà vendu.

Après avoir raccroché

    • Ne vous arrêtez pas à une seule annonce !Même si l’offre est intéressante, une voiture d’occasion étant rarement une pièce unique, il vaut mieux comparer plusieurs offres.
    • Modérez votre enthousiasme ! En vous montrant trop intéressé, vous risquez de ne pas bénéficier des meilleures conditions pour négocier le prix. C’est pourquoi si le véhicule semble convenir à vos attentes, il est préférable de vous donner un temps de réflexion avant de rappeler le vendeur pour lui poser quelques questions complémentaires afin de lui montrer que vous vous êtes renseigné entre temps.Ne perdez pas de vue que l’achat d’un véhicule d’occasion commence par une phase de négociation entre deux parties aux intérêts diamétralement opposés : le vendeur désire tirer le meilleur prix possible de son véhicule et au plus vite alors que l’acheteur tient à obtenir le tarif le plus bas.
    • Demandez à voir et à essayer la voiture. Une fois que vous vous êtes mis d’accord avec le vendeur et que vous avez obtenu les réponses à vos questions, il est temps d’aller voir le véhicule.Si vous n’êtes pas sûr de vous, faites vous accompagner d’un proche connaisseur. Il pourra ainsi vous conseiller et vous aurez la force du nombre pour vous.Avant d’essayer le véhicule, examinez-le attentivement ! Tout doit être scruté : la carrosserie, l’intérieur du capot, le moteur, le compteur, les pneus, etc. Idéalement, fixez le rendez-vous  en journée, les éventuels défauts étant plus plus visibles en plein jour.

      Enfin, allez faire un petit tour avec la voiture. Elément incontournable du choix du véhicule, le test routier doit être pris très au sérieux. C’est précisément ce qui vous permettra de vous assurer du bon fonctionnement du véhicule, y compris sur différentes routes.

Comparer les devis auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaire(s)

    1. Philippe

      Bonjour

      Sur le site le furet.com je ne trouve pas la marque de la voiture sans permis « aixam » pour commencer mon devis

      Merci

      1. LesFurets

        Bonjour Philippe,

        Malheureusement nous ne proposons pas pour l’instant d’assurance voiture sans permis.

        Cordialement,

    Comparer les devis auto