MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Quelles sont les aides au financement du permis de conduire ?

Des aides pour le permis, il en existe plusieurs. Leurs montants et conditions d’attribution vont varier en fonction de nombreux critères : âge, situation professionnelle, handicap…

  • Actifs, pensez à votre Compte Personnel de Formation

Le CPF (Compte Personnel de Formation) permet aux personnes actives de continuer à se former pendant leur vie professionnelle. Il concerne toutes les personnes exerçant une activité salariée, quelle que soit la nature du contrat de travail.

Son principe consiste à cumuler, automatiquement, chaque année, des droits à la formation proportionnels au temps de travail. Le Compte Personnel de Formation d’un salarié à temps plein par exemple est alimenté de 500€ par année travaillée dans la limite de 5000€.

Et, bonne nouvelle : depuis mars 2017, vous pouvez utiliser les heures de formation acquises grâce votre CPF pour passer le code de la route et effectuer les heures de conduite nécessaires à l’obtention du permis de conduire.

Pour en profiter, vous devez en revanche pouvoir attester sur l’honneur que vous ne faites pas l’objet d’une interdiction de passer le permis ou d’une suspension du permis de conduire.

  • Apprentis, vous avez le droit à une aide financière de 500€ pour passer votre permis de conduire

Entrée en vigueur au 1er janvier 2019, cette aide au financement du permis est accordée à tous les apprentis :
– Âgés d’au moins 18 ans
– Sans condition de ressources
– Qui souhaitent passer leur permis de conduire

Il suffit de déposer une demande auprès du CFA (Centre de Formation des Apprentis) dans lequel vous êtes inscrit. Une fois votre dossier validé par le CFA, l’aide d’un montant de 500€ sera versée directement à l’auto-école si vous ne l’avez pas encore payée, ou sur votre compte en banque si vous avez déjà réglé la facture.

Notez que la limite d’âge d’entrée en apprentissage étant passée de 26 à 30 ans, cette aide au permis s’applique à tous les apprentis jusqu’à 30 ans. Notez aussi qu’aucune justification de déplacements dans le cadre de l’apprentissage n’est exigée pour en bénéficier.

  • Demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA, profitez de l’aide pour le permis de Pôle Emploi

Le montant maximum de cette aide est de 1200 euros versés en 3 fois directement à l’auto-école dans laquelle vous êtes inscrit ou comptez vous inscrire. Pour en bénéficier, vous devez :
– Être inscrit en tant que demandeur d’emploi dans les catégories A, B ou D
– Ou percevoir l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE) ou l’Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP)
– Ou être bénéficiaire du RSA ou de l’Allocation Adulte Handicapée (AAH)

Notez que, même si vous répondez à tous les critères d’attribution, votre demande peut être refusée. En effet, cette aide au financement du permis de conduire est gérée au niveau régional et dépend donc de la disponibilité du budget nécessaire.

  • Le « permis à 1 euro par jour », une aide au permis de conduire pour les moins de 25 ans

Cette mesure mise en place en 2006 permet aux jeunes de 15 à 25 ans de financer leur permis (code, formation pratique, conduite accompagnée, examen) pour 1 euro par jour, soit 30 euros par mois. Elle se traduit par un prêt à taux zéro (les intérêts sont pris en charge par l’État) qui peut être demandé auprès des nombreux organismes financiers (banques, assureurs…) partenaires. Vous êtes ainsi libres de choisir celui que vous convient le mieux.

Cette aide au permis de conduire pour les jeunes ne peut être accordée qu’une seule fois par personne et elle vous impose :
– De passer votre permis de conduire B, A1 ou A2 pour la première fois
– D’être âgé de 15 à 25 ans au moment de votre inscription dans une auto-école
– De choisir une auto-école partenaire (un logo apposé sur la vitrine permet de l’identifier)

Le montant accordé est variable : 600 euros, 800 euros, 1000 euros ou 1200 euros. Dans tous les cas, il ne peut pas excéder le coût réel de la formation.

Notez qu’aucune condition de ressources n’est exigée, mais une caution (celle de vos parents par exemple) peut être demandée.

ÉCONOMISEZ 308€ / an* sur votre assurance auto
Je compare

Les autres aides pour passer le permis

  • L’aide au permis de conduire étudiant

En tant qu’étudiant (mais aussi en tant que jeune salarié en CDD, intérimaire ou saisonnier), vous êtes éligible au microcrédit. Ce n’est pas vraiment une aide financière au permis puisque vous devrez, au final, payer l’intégralité du prix de votre permis + les intérêts de votre prêt.

Mais le microcrédit vous permet d’obtenir l’avance nécessaire pour financer votre permis, alors que votre condition d’étudiant ne vous permet pas de bénéficier d’un crédit classique. Vous pouvez ainsi emprunter jusqu’à 5000 euros à des taux compris entre 1,5% et 4%. Vous avez ensuite jusqu’à 4 ans pour le rembourser.

  • L’aide au permis de conduire jeune

Certaines communes attribuent des aides pour financer le permis de conduire. Ces initiatives locales visent essentiellement les jeunes de 18 à 25 ans et les demandeurs d’emploi. Pour pouvoir en profiter, il faut en faire la demande en mairie.

Notez que cette aide est accordée en échange d’heures de bénévolat pour des association à caractère social ou culturel.

  • L’aide au permis de conduire pour les personnes en situation de handicap

L’AGEFIPH (l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) propose une aide financière au permis aux personnes souffrant d’un handicap et pour qui le permis de conduire est indispensable pour garder leur emploi ou pour en trouver un.

Le montant maximum de cette aide est de 1000 euros, et elle ne peut servir qu’à compenser le surcoût dû au handicap. Pour en bénéficier, vous devez être salarié ou demandeur d’emploi. Et la demande peut être faite à l’AGEFIPH soit par la personne handicapée elle-même, soit par Pôle emploi.

Les premières pistes de la réforme du permis de conduire

La réduction du prix du permis de conduire et des délais pour l’obtenir étaient une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Début mai 2019, les premières pistes de cette réforme du permis de conduire ont été annoncées et certaines sont même déjà entrées en vigueur cet été :

– Développement de l’usage des simulateurs de conduite
– Code gratuit dans le cadre du Service National Universel (SNU)
– Inscription à l’examen du permis de conduire en ligne
– Une application de comparaison des auto-écoles
Le permis de conduire à 17 ans pour les jeunes conducteurs en conduite accompagnée

Le conseil d'Hervé !
Jeunes conducteurs : une fois le permis en poche, d’autres formalités vous attendent comme celle d’assurer correctement votre voiture. Avec lesfurets, trouvez la meilleure assurance auto pour jeune conducteur en comparant les offres de nos nombreux partenaires assureurs.
Comparer les devis auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto