MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Je compare

Personnaliser votre véhicule peut entraîner un refus d’indemnisation

Avant la mise sur le marché d’une nouvelle voiture, le constructeur automobile doit procéder à son homologation en passant par toute une batterie de tests. Chaque modèle est ainsi décrit jusque dans les moindres détails pour donner naissance à un numéro de modèle inscrit sur le certificat d’immatriculation.

Si vous êtes amateur de tuning, sachez que remplacer le moteur de votre voiture par un moteur plus puissant est passible d’une amende. Vous risquez aussi un refus d’indemnisation en cas de sinistre de la part de votre assureur automobile ou de celui de la compagnie adverse.

De même, remplacer les phares d’origine par d’autres plus puissants ou plus évolués en matière de technologie est interdit. Si vous tenez réellement à modifier votre véhicule en profondeur, il faudra faire modifier son certificat d’immatriculation après avoir obtenu les documents attestant de la conformité des modifications.

En dehors des modifications affectant les performances ou la sécurité tombant sous le coup de la loi, chaque compagnie d’assurances possède ses propres règles. Avant de procéder à une personnalisation poussée de votre voiture, il est donc essentiel d’avertir votre assureur. Si dans bien des cas une hausse de la prime est à prévoir, cela vaut mieux que l’application de pénalités ou la résiliation du contrat.

Comment assurer les modifications et accessoires ?

Prévenir votre assureur de l’ajout d’accessoires hors-série sur votre voiture ne signifie pas qu’ils seront indemnisés en cas de sinistre. Pour les couvrir, il faut dresser la liste de tous les accessoires hors catalogue, joindre les factures d’achat et éventuellement de main-d’œuvre. Votre assureur demandera logiquement un supplément de prime pour couvrir le risque en cas d’accident, d’incendie ou de vol. Calculez si l’opération est intéressante car des franchises sont souvent appliquées sur les accessoires, en supplément du taux de vétusté.

Des clauses d’exclusions peuvent également figurer sur l’avenant au contrat initial comme l’installation d’accessoires non homologués. Pour ce qui est des accessoires à l’intérieur de la voiture, un assureur se montre généralement réticent à les prendre en compte, surtout s’ils sont aisément amovibles.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto