Calcul du bonus malus

Le bonus-malus, aussi appelé coefficient de réduction-majoration, permet de récompenser ou de sanctionner les automobilistes en fonction des sinistres déclarés durant l’année. Celui-ci est recalculé chaque année, et peut donc diminuer ou augmenter selon votre comportement au volant.

Pourquoi est-il important de connaître son coefficient de réduction-majoration ?

Votre bonus-malus est essentiel dans le calcul de votre prime auto. En effet, c’est entre autres grâce à ce baromètre que l’assureur peut évaluer les risques qu’il prend à vous protéger. Il pourra donc en fonction vous proposer une offre plus ou moins élevée.

Comment fonctionne le coefficient de réduction-majoration ?

Pour calculer votre bonus-malus, il vous faut en comprendre les bases. En effet, tout va dépendre du malus des sinistres que vous aurez déclaré au cours de l’année :

  • si vous n’avez commis aucun accident, votre prime sera diminuée de 5%, soit un coefficient de réduction de 0,95
  • en cas d’accident semi-responsable, vous risquez de subir un malus de 12,5%, soit un coefficient de majoration de 1,125 par accident
  • Vous avez eu un accident responsable dans l’année ? Dans ce cas, vous écoperez d’un malus de 25% sur votre prime, soit un coefficient de majoration de 1,25% par accident

Dans tous les cas, sachez que le coefficient de réduction-majoration reste le même selon votre situation.

Comment calculer son nouveau bonus-malus ?

Le calcul du bonus-malus n’est pas le même pour un automobiliste n’ayant eu aucun accident durant l’année en comparaison d’un automobiliste qui aurait eu plusieurs sinistres responsables ou semi-responsables. Pour calculer votre nouveau bonus-malus sans trop vous casser les méninges, rien de plus simple :

  • tout d’abord, sachez qu’un jeune conducteur commence toujours par un coefficient de 1. Il suffira donc de multiplier son coefficient de base selon son cas
  • si vous avez eu un ou plusieurs accidents à responsabilité partagée, vous devrez multiplier votre ancien coefficient bonus-malus par 1,125 selon le nombre d’accident déclaré
  • Idem, si vous avez eu un ou plusieurs accidents responsables dans l’année, vous devrez multiplier votre ancien coefficient par 1,25 et par accident

Et si vous ne souhaitez pas le calculer, il vous suffit toujours de demander votre relevé d’information à votre assureur. Celui-ci vous permet de jeter un œil aux cinq dernières années de votre parcours d’automobiliste. Pour tous ceux qui trouvent cela encore flou, n’hésitez pas à consulter nos guides sur le sujet !

furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture