MENU

Le covoiturage en pratique

Le principe est simple : il s’agit de partager une voiture entre collègues ou amis pour économiser les frais de transport. Grâce aux sites collaboratifs, de parfaits inconnus peuvent aussi voyager ensemble, en toute sérénité. Pour les trajets du quotidien ou les déplacements longs, les retombées de cette solution de mobilité sont très concrètes : on paie moins de carburant, de frais de péage et de stationnement. Et on fait un geste pour la planète en décongestionnant les routes et en limitant les émissions de CO2. Le covoiturage, c’est tout bénef ! Pas question cependant de tirer profit de cette pratique : le conducteur n’est pas un transporteur professionnel. Il cherche avant tout à optimiser les frais liés à ses trajets.

Assurance auto et covoiturage

Les contrats d’assurance auto incluent obligatoirement la responsabilité civile : cette garantie couvre les dommages corporels et matériels causés aux tiers, y compris les passagers de la voiture. Votre assurance auto couvre donc les risques liés au covoiturage. Mais soyez vigilents et faites attention aux exclusions de garantie que votre contrat pourrait comporter ! Celles-ci concernent notamment les trajets quotidiens reliant votre domicile à votre lieu de travail. Pour pouvoir covoiturer entre collègues, votre assurance auto devra donc être adaptée à ce besoin. De manière générale, nous vous recommandons de signaler votre intention de pratiquer le covoiturage à votre assureur avant de vous lancer. Si vous avez l’intention d’utiliser une plateforme de covoiturage comme Blablacar ou iDVROOM, des garanties spécifiques vous sont proposées comme le remorquage de votre voiture jusqu’au lieu de destination ou une solution d’hébergement en cas de besoin.

Assurance covoiturage : prêter le volant en toute sécurité

Se relayer au volant lors d’un déplacement long est appréciable. Mais avant de céder votre place de conducteur à l’un de vos covoitureurs, examinez scrupuleusement vos conditions de couverture : certaines assurances interdisent le prêt de volant (par exemple aux conducteurs novices) ou le restreignent à une liste de personnes définies lors de la souscription du contrat. Guettez d’éventuelles exclusions de garantie concernant les sinistres occasionnés par un tiers conducteur. Si votre covoitureur se rend responsable d’un accident, votre assureur peut également vous appliquer une franchise majorée. C’est aussi votre coefficient bonus-malus qui en sera impacté ! Conclusion : il est plus prudent de souscrire une garantie complémentaire couvrant les covoitureurs amenés à prendre le volant de votre véhicule.

Assurance passager pour un covoiturage zen

Avant de covoiturer avec un nouveau conducteur, vérifiez que le pare-brise de sa voiture comporte bien une vignette d’assurance en cours de validité. Demandez au conducteur si son contrat d’assurance auto vous couvre correctement en tant que passager. Pour vous éviter tout désagrément, n’hésitez pas à utiliser les services d’un site de covoiturage : grâce à une assurance spécifique négociée par la plateforme, vous êtes sûr de rallier votre destination quel que soit le pépin rencontré sur la route. Ce dispositif peut également vous protéger contre le vol de vos bagages.

Le conseil d'Hervé !
Vous souhaitez utiliser votre véhicule de fonction pour proposer un trajet de covoiturage ? Demandez à votre employeur si vous pouvez transporter des passagers.

Changer d’assurance auto est plus facile grâce à notre comparateur de devis LesFurets.com. Optez pour un contrat adapté à vos besoins et souscrivez-le en quelques clics :

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto