MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Je compare

Si vous êtes victime d’un accident de la route

Si vous êtes victime d’un accident de la route et que vous n’êtes pas blessé, vous devrez faire en sorte d’assurer votre sécurité comme dans le cadre d’une panne et donc avertir les autres automobilistes. Dans l’ordre, les bons gestes à adopter sont les suivants :

    1. Coupez le moteur
    2. Signalez votre présence : mettez votre gilet jaune et poser votre triangle de présignalisation. Ce dernier doit être installé à au moins 30 m de votre voiture afin d’avertir les autres automobilistes et de les inciter à la plus grande vigilance.
    3. Mettez-vous en sécurité : éloignez-vous au maximum de la route et de votre véhicule. Placez-vous le plus rapidement possible derrière les barrières de sécurité et s’il n’y en a pas, derrière la bande d’arrêt d’urgence.
    4. Une fois en sécurité, appelez votre assurance auto.

Si votre contrat d’assurance comprend l’assistance 24h/24, sachez que le numéro à contacter se trouve sur votre carte verte d’assurance. Dans ce cas, votre véhicule sera remorqué et une voiture de remplacement vous sera prêtée.

Si vous avez souscrit une garantie assistance mécanique, aussi appelée « garantie panne mécanique », il se peut que l’assistance 24h/24 soit incluse. Si les pièces endommagées sont couvertes par votre contrat, le coût de la réparation sera pris en charge.

En cas d’accrochage avec un autre automobiliste, pensez à remplir un constat amiable. Celui-ci doit être envoyé à votre assurance auto dans les 5 jours suivant l’incident pour être valable.

Si vous êtes témoin d’un accident de la route

Ce qu’il faut faire en cas d’accident

Si les secours sont déjà présents sur les lieux de l’accident ou qu’un nombre suffisant de personnes sont à pied d’œuvre, il est inutile de venir grossir le flot des badauds. Dépassez le lieu de l’accident à vitesse réduite et au besoin incitez les conducteurs arrivant en sens inverse à réduire leur vitesse.

Si vous êtes le premier ou parmi les premiers sur les lieux d’un accident, vos actions doivent être guidées par trois phases :

    1. Protéger les lieux de l’accident : ceci est une étape essentielle pour éviter qu’il s’aggrave avec un carambolage en série.
      Garez-vous à une centaine de mètres, faites descendre vos passagers et mettez-les à l’abri derrière une barrière de sécurité.
      Faites évacuer le ou les véhicules accidentés de leurs occupants valides ou très légèrement blessés.
      Coupez le contact des voitures accidentées pour réduire les risques d’incendie.
    2. Alerter les secours : indiquez avec précision le lieu de l’accident, le nombre de victimes et la gravité apparente des blessures. Indiquez également le type de véhicule et les éventuels risques supplémentaires comme une pollution ou un risque d’incendie.
    3. Secourir : Un blessé a systématiquement froid, il faut donc le couvrir et lui parler pour limiter son stress. Desserrer ses vêtements et inspecter sa bouche pour au besoin enlever les corps étrangers tels que de la terre ou son dentier.

Sachez également que ne pas s’arrêter alors que l’accident s’est déroulé sous vos yeux vous expose à des sanctions définies par l’article 223-6 du Code pénal. Vous pouvez être poursuivi pour non-assistance à personne à danger.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas d’accident

Si la loi impose un devoir d’assistance à autrui, cette aide ne demande pas que le témoin prenne des risques inconsidérés. Chacun doit donc agir en fonction de ses possibilités et de la situation.

Par ailleurs, voici quelques règles utiles :

    • N’enlevez jamais le casque d’un motard en raison des risques de fractures du crâne que votre geste ne fera qu’aggraver
    • Ne donnez jamais à boire à un blessé, même s’il le demande.
    • Ne transportez jamais un blessé grave sauf enhttps://www.lesfurets.com/assurance-moto/guide/quand-faut-il-imperativement-changer-son-casque%E2%80%89 cas de danger imminent. Vous pouvez accentuer ses lésions et de plus vous exposer à des demandes d’indemnisation que votre assureur sera en droit de refuser.
    • Ne fumez jamais à proximité des véhicules et veillez à ce que les autres témoins s’abstiennent également de le faire.

Enfin, il est inutile de rester sur les lieux quand votre présence n’est plus indispensable. Prévenez la police de votre départ après avoir éventuellement laissé vos coordonnées.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto