Dans quels cas votre assurance auto peut-elle vous résilier ?

Une résiliation d’assurance n’est pas toujours demandée à l’initiative de l’assuré. L’assureur peut décider de vous résilier unilatéralement pour différentes raisons, notamment une augmentation du risque ou le comportement éventuellement malhonnête d’un assuré.

Souvent mise en oeuvre à la date anniversaire d’un contrat, cette résiliation se justifie par :

  • un nombre trop important de sinistres,
  • une fausse déclaration,
  • une tentative de fraude,
  • un retrait de permis,
  • ou le défaut de paiement des cotisations.

Que faire après une résiliation de son assurance voiture par son assureur  ?

Si la raison de cette résiliation semble injustifiée, un assuré peut parfaitement tenter une négociation ou engager une action en justice. Or, non seulement ce type de démarches demande du temps, mais en outre, elles impliquent de ne pas conduire pendant toute la durée de la procédure, du fait du caractère obligatoire de l’assurance automobile.

Si un assuré se résout finalement à la décision prise par l’assureur, sa radiation peut complexifier la démarche de recherche d’un nouvel assureur. En effet, le motif de résiliation est inscrit dans le fichier des résiliations automobiles de l’Agira pendant deux ans sauf si votre assureur vous a résilié pour :

  • sinistre : le délai est alors de 5 ans ;
  • non paiement de prime : l’information est alors supprimée dès que les sommes dues sont acquittées.

Vous vous en doutez, le fichier des résiliations automobiles est consultable par tous les assureurs et courtiers en assurance.

La radiation figure d’ailleurs parmi les situations particulières, ce qui exclut systématiquement le recours aux courtiers en ligne. Plus généralement, bon nombre d’assurances refusent la souscription de personnes ayant été radiées. Une étude très minutieuse est réalisée pour chaque dossier se trouvant dans cette situation.

Pour autant, l’assurance auto étant obligatoire, il est impératif de rester assuré pour être en droit de conduire un véhicule.

Comment trouver une assurance auto après résiliation ?

Quel que soit le risque induit, tout conducteur est en droit de disposer d’une assurance auto, celle-ci étant obligatoire. Or, une résiliation à l’initiative de l’assureur peut inciter ses confrères à rejeter votre demande.
Dès lors, plusieurs possibilités s’offrent alors à vous :

  • Faites appel à une assurance auto dédiée aux conducteurs résiliés.

    De plus en plus de compagnies d’assurance automobile proposent des contrats dédiés aux automobilistes résiliés ou ayant un malus trop important.
    Si elles acceptent généralement tous les profils, les tarifs qu’elles proposent sont souvent relativement élevés car adaptés au risque que vous représentez selon vos antécédents.
    Il devient alors indispensable de bien étudier les différentes offres et de comparer les prix et les garanties disponibles afin de bénéficier de la meilleure protection possible au meilleur prix.

    Le recours à un comparateur en ligne, comme LesFurets.com, est dans ce cas précis particulièrement judicieux, celui-ci vous permettant de faire le tri entre de nombreuses formules en moins de 5 minutes.

  • Saisissez le Bureau central de tarification (BCT)

    Dès lors que vous essuyez ne serait-ce qu’un refus d’assurance voiture, adressez-vous au Bureau central de tarification (BCT). Mis en place par l’Etat en 1958 et dépendant de l’Agira, le BCT a pour objectif de permettre à chaque automobiliste de disposer de l’assurance minimum obligatoire.

    Le BCT étant totalement indépendant vis-à-vis des compagnies d’assurance, il n’a pas le droit de vous en proposer une, par conséquent, c’est vous qui devez choisir auprès de quel assureur vous souhaitez être assuré. Là encore, faites appel à un comparateur afin de choisir la compagnie avec les tarifs de base les moins chers.

    En effet, le BCT se base sur le tarif de référence pratiqué par votre futur assureur pour déterminer le montant de votre prime d’assurance responsabilité civile.

    Le BCT n’intervient qu’au titre de la garantie minimale obligatoire, c’est-à-dire la garantie Responsabilité Civile. Par conséquent, il ne peut pas contraindre un assureur à vous proposer des garanties complémentaires (accidents corporels ou dommages matériels, par exemple).

    Notez qu’un contrat d’assurance auto obtenu par le BCT n’est valable que pour une période d’un an.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto