nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
Conduite accompagnée ? Assurance adaptée !
  • Adaptez vos garanties pour couvrir la conduite accompagnée
  • Comparez plus de 25 marques et économisez en moyenne 300€*
Obtenir un devis précis

Excellent comparatif, j'ai gagné 400€ par rapport à mon assurance actuelle.François


Voir toutes nos marques
Assurance conduite accompagnée

Chaque année, près d’un quart des jeunes conducteurs optent pour la conduite accompagnée. Et pour cause ! Cet apprentissage anticipé de la conduite (AAC) présente de nombreux avantages, et notamment celui de voir sa surprime diminuer lorsqu’on s’assure pour la première fois. Mais pendant la conduite accompagnée, il est aussi important d’être bien assuré. Alors quelle assurance pour conduite accompagnée choisir ? Jeune conducteur et accompagnant peuvent-ils être couverts par le même contrat ? Quel est le prix d’une assurance conduite accompagnée ? lesfurets font le point avec vous sur conduite accompagnée et assurance.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier de la conduite accompagnée ?

Pour pouvoir bénéficier de la conduite accompagnée, supervisée ou encadrée, plusieurs conditions sont requises :

  • L’apprenti doit être âgé d’au moins 15 ans, doit avoir passé le code de la route et obtenu l’attestation de fin de formation initiale.
  • Le ou les accompagnateur(s) doivent être titulaires du permis B sans interruption depuis au moins 5 ans et être majeure. Il peut être un membre de la famille, ou être hors du cercle familiale
  • Le contrat d’assurance de la voiture utilisée pour la conduite accompagnée doit inclure une extension de garantie mentionnant le nom de l’un ou de l’ensemble des accompagnateurs, généralement un parent, un conjoint, un frère ou une soeur.

Vous l’aurez compris, conduite accompagnée et assurance vont de pair et l’assureur est impliqué dès les premiers pas du jeune conducteur au volant.

Quelle assurance conduite accompagnée souscrire ?

Si vous êtes tuteur ou accompagnateur, la première chose à faire est de prendre contact avec votre assureur pour demander une extension de garantie pour conduite accompagnée. Il est important de le faire dès l’inscription de l’apprenti à l’auto-école, même si vous devrez attendre qu’il obtienne l’attestation de fin de formation initiale (AFFI) pour que cette extension de garantie soit activée, et que le jeune conducteur puisse suivre sa formation. Cette extension de garantie permet à l’apprenti conducteur d’être couvert par toutes les garanties du contrat. Autre avantage : aucune surprime ne vous sera exigée. Vous aurez simplement à fournir certaines pièces justificatives afin de parfaire votre demande comme :

  • l’attestation de la fin de formation initiale
  • le contrat de l’auto-école
  • les actes de présence aux rendez-vous pédagogique

Une fois la demande effectuée, votre assureur étudiera votre dossier et vous fera parvenir un avenant au contrat d’assurance auto que vous devrez signer. En revanche, votre assureur peut vous imposer une franchise « jeune conducteur » ou « conducteur novice » qui s’appliquera en cas de sinistre, dans le cadre de vos garanties dommages tous accidents, collision ou encore responsabilité civile. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de formule idéale pour couvrir un jeune conducteur en conduite accompagnée. Votre assurance ainsi que toutes vos garanties actuelles suffisent à bien le protéger, ainsi que votre voiture. Cependant il est important d’informer votre assureur de ce changement le plus tôt possible.

Assurance conduite accompagnée : que faire en cas de refus de l’assureur ?

Attention, votre assureur n’est pas obligé d’accéder à votre requête et peut tout à fait refuser de vous accorder cette extension de garantie d’assurance pour conduite accompagnée. C’est notamment le cas si vous avez été condamné(e) pour des délits routiers graves du type :

  • homicide ou blessures involontaires
  • conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants
  • délit de fuite
  • refus d’obtempérer à un ordre de s’arrêter
  • conduite en période de suspension ou d’annulation du permis

Votre assureur peut également refuser s’il estime que le risque à couvrir est trop important. En effet, en cas de sinistre responsable, c’est votre responsabilité qui sera engagée et non pas celle de l’apprenti conducteur. C’est donc vous qui devrez payer une amende ou qui perdrez des points sur votre permis de conduire en cas d’infraction. Mais pas de panique ! En cas de refus de l’assureur, deux possibilités s’offrent à vous pour bénéficier d’une assurance pour conduite accompagnée :

  • Saisir le médiateur des assurances si vous considérez que ce refus n’est pas justifié.
  • Chercher un autre assureur.

Si vous optez pour la deuxième solution, rendez-vous sur un comparateur d’assurance auto en ligne comme lesfurets pour mettre en concurrence les offres du marché, leurs garanties, leurs exclusions et leurs tarifs en seulement quelques minutes. Un bon moyen d’économiser sur le prix de votre assurance conduite accompagnée et de trouver un contrat adapté à vos besoins.

Que se passe-t-il suite à un accident en conduite accompagnée ?

Un apprenti conducteur couvert par votre assurance bénéficie des mêmes garanties que vous. Cependant, en cas d’accident, l’assuré ne sera pas entièrement indemnisé des dégâts causés à un tiers. Lorsque l’accident est responsable, c’est l’accompagnateur seul qui assume les conséquences. Les points de son permis ainsi que son bonus-malus pourraient être fortement impactés en fonction de la gravité du sinistre. En revanche, lorsque l’accident est non responsable, c’est à l’automobiliste en tort de faire jouer son assurance. Vérifier bien les conditions de votre contrat afin de connaître les modalités de vos garanties.

Quid de l’assurance conduite accompagnée après obtention du permis ?

Une fois son permis de conduire en poche, l’ancien conducteur apprenti peut :

  • continuer de prendre le volant de votre voiture. Vous devrez dans ce cas adapter votre contrat en le déclarant comme conducteur secondaire.
  • souscrire une assurance auto jeune conducteur à son nom. Il pourra alors bénéficier d’une réduction de 50% de la surprime appliquée aux jeunes conducteurs n’ayant pas suivi la conduite accompagnée. En effet, le jeune conducteur sera déjà considéré comme expérimenté, puisqu’il a dû parcourir plusieurs kilomètres avec sa formation. Il représente donc un risque moins important pour les assureurs. Si le jeune conducteur n’a pas eu de conduite à risque, cette surprime disparaît en général dès la deuxième année de souscription

Trouvez une assurance auto selon votre profil avec lesfurets

Vous être jeune conducteur ou en apprentissage via la conduite accompagnée ? Comptez sur nous pour vous trouver l’assurance auto adaptée à votre profil et votre budget. Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit de nous mentionner vos besoins, vos habitudes de conduite, votre budget et les garanties qu’il vous faut et nous nous chargeons du reste. Notre service gratuit et sans engagement vous permet de trouver une offre rapidement !

furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture