nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
On vous a retiré votre permis ?
  • Des assureurs sont prêts à vous couvrir !
  • Comparez plus de 25 marques et économisez en moyenne 300€*
Obtenir un devis précis

J'ai pu économiser 850€ par ans grâce à vous.Olivier


Voir toutes nos marques

Repasser son permis après retrait : quelle assurance ? L’annulation de son permis de conduire s’accompagne de la résiliation du contrat d’assurance automobile. Après avoir repassé le permis, il reste à convaincre un assureur de vous faire confiance. La comparaison des offres aide beaucoup à trouver une compagnie qui vous ouvrira ses portes.

Retrait de permis : prévenez votre assureur

En cas de retrait définitif ou d’annulation de votre permis, votre assurance actuelle doit être prévenue dans les plus bref délais. Selon l’article L113-2 du Code des assurances, vous disposez de 15 jours suite à l’annulation ou l’invalidation de votre permis pour en informer votre assureur. Pour cela, vous devez indiquer via un courrier envoyé en recommandé :

  • indiquer la nature de votre retrait (taux d’alcoolémie ou de stupéfiant, excès de vitesse etc.)
  • ajouter une copie des sanctions prononcées suite au retrait de permis

L’assureur pourra ensuite majorer votre prime, ou résilier votre contrat en fonction du délit. Cette résiliation vous sera communiquée via un courrier recommandé, et entrera en vigueur un mois après la date de réception de celui-ci. Vous serez alors remboursé de la part de cotisation perçue qui correspond à la période entre la date de résiliation et la date d’échéance de votre contrat.

Les conséquences sur votre assurance après une suspension de permis pour alcoolémie

Difficile de trouver une assurance après une suspension de permis à cause de l’alcool. En effet, les conséquences d’une telle situation sont nombreuses, notamment avec la majoration de la prime d’assurance et l’augmentation du malus. Conduire en état d’ivresse constitue une exclusion de garantie pour toutes les assurances auto. En effet, votre assurance ne vous couvrira pas, et ne vous indemnisera pas si les dommages du sinistre sont liés à un taux d’alcool dans le sang supérieur à la limite autorisée. À noter : l’assurance couvre les victimes, dont les passagers de votre véhicule, les dégâts causés sur d’autres véhicules, etc, mais elle n’indemnise pas les blessures du conducteur ivre et ne couvre pas les dégâts de son véhicule. De plus, l’assurance après annulation du permis à cause de l’alcool pourra être résiliée par l’assureur, provoquant une inscription du conducteur au registre des conducteurs résiliés. Plusieurs sanctions existent :

  • l’augmentation du malus
  • la résiliation
  • la majoration de la prime d’assurance, pouvant aller de 150 % pour une première infraction à 400 % en cas de récidive.

Sachez dans tous les cas que le cumul des majorations ne peut excéder les 400%. Chacune des majorations est supprimée au bout de deux ans. Trouver une assurance après une suspension de permis à cause de l’alcool n’est pas chose aisée. Toutefois, certaines astuces existent pour faciliter cette étape délicate :

  • choisir un assureur spécialisé dans les conducteurs ayant un malus ou dans les conducteurs résiliés
  • devenir conducteur secondaire pour les personnes vivant en couple (à condition que ce soit une déclaration conforme à la réalité : si Pierre se déclare conducteur secondaire, alors qu’il est le conducteur principal régulier, c’est une fausse déclaration, et l’assurance pourra refuser sa garantie le jour où il y a un accident)
  • comparer les offres du marché pour trouver le contrat d’assurance le plus intéressant
  • recourir à la loi en saisissant le BCT (Bureau central de tarification) qui obligera un assureur à vous couvrir.
  • recourir à la cour d’appel pour contester la prise de décision par le juge suite à votre retrait de permis. Vous disposez de 10 jours pour le faire suite à l’annonce du jugement

Une fois votre assurance après une suspension de permis à cause de l’alcool trouvée, attention à ne pas récidiver, au risque de compliquer encore les démarches. Dans l’hypothèse où vous avez le plus grand mal à trouver un assureur, il reste la possibilité de demander l’aide du Bureau Central de Tarification (BCT) pour la souscription d’une assurance qui se limitera alors à la responsabilité civile obligatoire.

Comparez les devis d’assurance auto et souscrivez aux meilleures garanties
Comparer maintenant

Un nouveau permis de conduire, mais probatoire

Comme pour un conducteur novice, l’automobiliste ayant dû repasser son permis après une annulation administrative ou judiciaire se trouve en période probatoire pour 3 ans. Le permis ne comporte initialement que 6 points pour atteindre les 12 points si la période probatoire s’est déroulée sans infraction. Lorsque le nouveau permis a été obtenu en étant exempté de l’épreuve théorique, le conducteur n’est pas obligé d’apposer sur le véhicule le « A » du conducteur novice et n’est pas tenu de respecter les vitesses liées au statut de jeune conducteur. Le numéro de son permis de conduire reste celui du document initial. Pour rappel, conduire sans permis est un délit qui peut vous coûter très cher : jusqu’à 4 500 euros d’amende, deux ans d’emprisonnement et 6 points en moins sur le permis.

Des assureurs auto réticents à assurer des conducteurs dont le permis a été annulé

Plus que pour un retrait de permis, une annulation représente un risque aggravant pour un assureur auto. Il devient dès lors difficile de trouver une compagnie acceptant de le prendre en charge. Il est alors judicieux, si cette solution est envisageable, de devenir second conducteur sur le contrat d’assurance auto d’un proche. Si l’assureur accepte cette inscription, qu’il peut tout à fait refuser, la situation de conducteur en période probatoire va sensiblement augmenter la prime. Une fois passés les trois ans de probation sans accident ou infraction, le conducteur retrouvera en principe un statut normal.

Situation difficile, jouez la transparence et comparez

Qu’il s’agisse de la souscription d’un nouveau contrat ou de son inscription comme second conducteur, il est aussi inutile que dangereux de dissimuler son passé à l’assureur. D’une part il n’aura aucun mal à recueillir les informations ailleurs qu’auprès du conducteur et d’autre part cette fausse déclaration peut conduire à la résiliation du contrat et d’éventuelles poursuites judiciaires. Même si cette solution est coûteuse financièrement et peut l’être moralement, assumer ses erreurs passées demeure la seule voie possible. S’il est probable que le conducteur doive payer plus cher durant les trois ans de période probatoire, il bénéficiera ensuite de la même tarification que les autres.

Retrait de permis : l’assurance est quand même obligatoire

La loi de 1958 du Code des assurances est formelle : tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré, qu’il soit roulant ou non. En effet, les risques sont trop nombreux pour ne pas couvrir votre auto : incendie, problèmes techniques etc. Dans ce cas, une couverte au tiers pourra satisfaire vos besoins sans vous ruiner. Celle-ci dispose de la garantie conducteur, qui prend en charges les blessures que vous pourriez causer à un tiers. Elle comporte également la protection juridique et défense pénale, qui défendent vos intérêts en cas de litige, que vous soyez en tort ou que vous demandiez des réparations. En revanche, cette assurance ne couvre pas les dommages physiques que vous pourriez subir. Une assurance auto toute indiquée dans le cas d’une suspension voir d’un retrait de permis.

Trouvez une assurance auto selon votre profil avec lesfurets

Pour souscrire l’assurance auto qui vous correspond, pourquoi ne pas vous tourner vers notre comparateur d’assurances ? Il vous suffit de répondre à un questionnaire d’une dizaine de questions afin de nous préciser vos habitudes de conduite, votre profil, votre budget et vos attentes en terme de couverte. Notre service est :

  • Rapide
  • Gratuit
  • Sans engagement
  • Accessible 24h/24, 7j/7

lesfurets se chargent de vous dénicher des offres susceptibles de vous convenir, quel que soit votre profil de conducteur. Notre comparateur d’assurances auto en ligne permet de mettre en concurrence simultanément de nombreux assureurs. Vous pouvez choisir de recevoir le devis directement par mail ou bien d’être contacté par l’assureur de votre choix. Comparer les assurances auto vous fait économiser 308€/an en moyenne sur votre prochaine couverture, et ce à garanties équivalentes. Un gain de temps et d’argent !

Trouvez votre nouvelle assurance auto en quelques clics
Demander un devis
furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture