Des législations très différentes suivant les pays

Aux USA, le permis international est reconnu pour une période d’un an. Il est par contre possible de conduire avec l’unique permis français durant 3 mois. Au Japon, le permis international n’est pas reconnu, mais il est possible de conduire avec le permis français accompagné d’une traduction en japonais obtenu auprès de la Fédération Japonaise de l’Automobile (JAF). La durée est toutefois limitée à 12 mois après lesquels le conducteur doit passer les épreuves du permis local.

Pour les autres pays, la seule solution est d’échanger son permis français contre son équivalent local. La procédure peut sensiblement différer d’un pays à l’autre, la seule épreuve du code étant imposée dans certains alors que d’autres demandent de passer code et conduite. Passer uniquement le test de connaissance du Code de la route est ce qui se fait en Chine, les questions étant proposées en plusieurs langues dont bien sûr l’anglais, mais aussi parfois le Français traduit plus ou moins approximativement, ce qui fait souvent préférer la langue de Shakespeare aux francophones. Une fois obtenu le score imposé, le candidat se voit délivré son permis local, ce qui lui donne les mêmes devoirs que les automobilistes locaux et en théorie les mêmes droits.

Dans quelques rares pays, la conduite d’une automobile est carrément interdite aux étrangers qui doivent donc passer par la location d’une voiture avec chauffeur.

L’assurance, passage incontournable de la conduite à l’étranger

La conduite d’un véhicule associe la responsabilité de son conducteur, ce en France comme ailleurs. Pour une conduite en Europe, il faut donc s’assurer que son contrat couvre les risques d’accident dans l’espace européen. En dehors de ces limites européennes, rares sont les compagnies d’assurances qui couvrent la responsabilité du conducteur. Il s’agit alors de souscrire un contrat local d’assurance, qui dans le cas d’une location de voiture est généralement inclus dans la prestation.

En cas d’accident, qu’il soit ou non responsable, la barrière de la langue et la législation locale ajoutée à certaines habitudes risquent d’être à la source de problèmes plus ou moins importants. Si l’aide du personnel de l’ambassade ou du consulat peut être d’un certain secours, rien ne vaut une assistance juridique qui vous viendra en aide dès le moindre souci. Cette garantie peut être souscrite de manière séparée ou en tant qu’option dans certains contrats multirisques. Vous trouverez sur LesFurets.com les renseignements utiles ainsi qu’une multitude de conseils pour conduire à l’étranger en vous entourant d’une protection maximale.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto