MENU

Les chances de réussite à l’examen sont plus importantes

D’après les chiffres de la Sécurité Routière, les jeunes conducteurs formés à la conduite accompagnée présentent un taux de réussite à l’examen de conduite de 74%. Alors que les candidats ayant suivi une formation au permis de conduire classique ont un taux de réussite à l’examen de 55%.

Les jeunes conducteurs suivent une formation d’un an minimum. L’apprentissage se déroule en plusieurs étapes. Avant de se présenter à l’examen de conduire, le candidat devra :

  • Avoir suivi une formation initiale de 20 heures de conduite en auto-école.
  • Avoir parcouru 3 000 kilomètres.

Les coûts de formation sont moins élevés

Le coût de formation de la conduite accompagnée est plus compétitif que celui de la filière classique.

Une étude de l’association Prévention routière indique que le passage du permis en conduite accompagnée coûte en moyenne 1 110 euros, contre 1 665 euros (1 995 euros en Ile-de-France) pour la filière traditionnelle.

Le prix de l’assurance est plus attractif

Avec ce dispositif, les candidats bénéficient de tarifs avantageux sur le prix de leur assurance. D’après les informations mentionnées sur le site de la Fédération Française de l’Assurance (FFA), les assureurs facturent une surprime aux jeunes conducteurs. Cette tarification peut représenter jusqu’à 100% du tarif de base.

Pour les jeunes conducteurs formés à la conduite accompagnée, cette surprime s’élève à 50% du tarif de base. Si l’assurée n’a été responsable d’aucun accident, sa surprime sera réduite de moitié après la première année d’assurance. Puis totalement supprimée après la deuxième année.

Baisse de la période probatoire du permis

Les jeunes conducteurs issus d’une formation en conduite accompagnée voient leur période probatoire du permis de conduire passée de 3 ans à 2 ans.

Pour rappel, la période probatoire consiste à inciter les conducteurs novices à faire preuve de prudence sur la route. Au cours de cette période, seule la moitié des points sont attribués aux conducteurs, c’est-à-dire 6 points. Si le jeune automobiliste n’a été soumis à aucun retrait de points au cours de cette période, la totalité des points lui seront attribués, c’est-à-dire 12 points.

Le conseil d'Hervé !
Pendant la formation de la conduite accompagnée, les conducteurs sont soumis à des règles très strictes :

  • Ne pas conduire en dehors des frontières nationales.
  • Strictement respecter toutes les règles du Code de la route et les limitations de vitesse suivantes imposées aux jeunes conducteurs. 
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto