usage-automobile-cout-entretien

Un seul trajet de 100 km est différent de 5 fois 20 km

Pour une voiture identique et un profil conducteur semblable, le coût de la prime est supérieur lorsque le véhicule est utilisé pour le trajet domicile-travail. Si le conducteur utilise sa voiture pour se rendre à ses rendez-vous professionnels, le montant de la prime est également plus élevé que pour un usage privé en fin de semaine.

Le résultat est qu’un conducteur qui effectue un trajet de 20 km aller-retour cinq fois par semaine paye une prime d’assurance auto supérieure à celui qui parcourt la même distance sur le week-end.

La raison est que statistiquement, les conducteurs sont exposés à des risques plus élevés lors d’un trajet régulier que sur un autre plus long, mais moins fréquent. Lors de la souscription du contrat, l’assureur demande d’ailleurs si le véhicule sera utilisé pour se rendre et revenir quotidiennement de son travail.

Fautes d’inattention dues à un trajet connu et répétitif, stress lié au travail sont deux aspects faisant que le trajet domicile-travail comporte des risques particuliers. Ce n’est pas le seul, un étudiant se rendant quotidiennement à son université en voiture étant lui aussi plus exposé.

Le conducteur qui part en week-end ou rejoint sa famille le week-end est généralement plus détendu. Les autres conducteurs le sont également, ce qui réduit d’autant les risques. À l’inverse, les conducteurs qui utilisent leurs voitures pour le trajet domicile-travail et qui se retrouvent nombreux sur une même route ont souvent en commun un certain stress et des habitudes parfois mauvaises en supplément d’horaires stricts à respecter.

Trajet domicile-travail, un déplacement pas complètement privé

Contrairement à une utilisation professionnelle, le trajet domicile-travail est considéré comme étant privé, ce qui lui vaut d’être couvert par le contrat d’assurance auto pour ce qui est des dommages matériels. Ceux corporels sont par contre assimilés à un accident du travail sans pour cela que la responsabilité de l’employeur puisse être directement engagée du fait qu’il n’est pas sous ses ordres et sa surveillance.

Ne pas informer son assureur de l’utilisation réelle de son véhicule expose son propriétaire à des soucis en cas d’accident qu’il s’agisse d’un salarié, d’un TNS ou d’un étudiant.

Plutôt que de tenter d’économiser sur le montant de la prime en omettant de préciser l’usage de sa voiture, il est toujours préférable de jouer la transparence et de trouver des sources d’économies ailleurs. Ces dernières se trouvent aisément en comparant les offres sur LesFurets.com avec une comparaison ne demandant qu’environ 4 minutes.

Une fois choisi le devis le mieux adapté à ses besoins et à son budget, la souscription en ligne donne l’occasion de réaliser une économie moyenne de 234 € sur le montant de la prime annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *