nuage nuage voiture
voiture
nuage nuage
Trouvez l'assurance auto qui répond à vos besoins
  • Économisez en moyenne 360€* pour les mêmes garanties
  • Plus de 25 marques comparées
Obtenir un devis précis

C'est très facile de comparer. Je l'utilise souvent.Raphaëlle


Voir toutes nos marques
Partager sur

Conduite accompagnée : que dit votre assurance ?

Votre assurance auto vous permet d’être couvert en cas d’accident. Suivant la formule retenue, elle prend en charge les dégâts et les blessures infligées aux autres usagers de la route. Avec une garantie tous risques, votre contrat va également couvrir les frais de remise en état de votre voiture ou son remboursement. Votre cotisation annuelle d’assurance est calculée en fonction du risque que vous représentez pour l’assureur.

Alors, faut-il prévenir votre assurance auto en cas de conduite accompagnée ? Toute fausse déclaration peut annuler votre prise en charge, il est donc primordial d’informer votre agent d’assurance lorsque votre véhicule doit être utilisé pour réaliser la conduite accompagnée.

Dès l’inscription du futur automobiliste dans une auto-école, vous devez prévenir votre assureur par écrit. Vous devez ensuite transmettre l’attestation de fin de formation initiale de l’apprentissage de la conduite à votre compagnie d’assurances. Dès lors, votre agent réalise un avenant à votre contrat d’assurance. Celui-ci pourra comporter une majoration de la franchise pour conducteur novice. Cependant, le montant de la cotisation annuelle ne sera pas impacté. En cas de refus de la prise en charge de la conduite accompagnée par votre assureur, vous allez pouvoir vous diriger vers une autre assurance.

Vous devez obligatoirement effectuer les démarches avec votre assurance avant de laisser le volant au futur automobiliste, afin d’être couvert en cas d’accident. Vous devrez faire modifier les contrats d’assurance de chacun des véhicules concernés et mentionner tous les conducteurs accompagnateurs.

Conduite accompagnée : que se passe-t-il en cas d’accident ?

Lors de la pratique de la conduite accompagnée avec votre véhicule, après avoir fait le nécessaire auprès de l’assureur, le futur conducteur bénéficie des mêmes garanties que l’assuré. Il dispose donc d’une protection similaire aux risques couverts par le contrat. Pour que l’assurance couvre le sinistre, l’accompagnateur doit être apte à la conduite au moment des faits. Il ne doit pas être sous l’emprise de l’alcool et/ou de drogues et son permis de conduire doit être en règle.

Bon à savoir : Comment devenir accompagnateur d’un futur conducteur ?
Pour accompagner un jeune pratiquant la conduite accompagnée, l’accompagnateur doit réunir les conditions suivantes :

  • être titulaire du permis de conduire depuis au moins 5 ans
  • avoir un permis de conduire en cours de validité
  • ne pas avoir été condamné pour certains délits routiers (homicide, etc.)
  • être déclaré sur le contrat d’assurance du véhicule en tant qu’accompagnateur

En cas d’accident responsable, c’est la responsabilité de l’accompagnateur qui est engagée. Il peut voir son coefficient de bonus-malus dégradé. Il peut également subir une perte de points sur son permis de conduire. De plus, si l’assurance a prévu une majoration de la franchise pour conducteur débutant, elle sera déduite de la prise en charge des réparations de votre véhicule ou de son remboursement en cas de destruction.

Quel est l’impact de la conduite accompagnée sur le prix de l’assurance auto ?

La conduite accompagnée présente de nombreux avantages et peu d’inconvénients pour les futurs conducteurs. La période d’accompagnement en dehors des heures de conduite pratiquées en auto-école permet d’accumuler de l’expérience. Il faut être assidu pour progresser et tenir à jour son livret d’apprentissage en relevant les kilomètres parcourus à chaque session de conduite.

Cet apprentissage, sur une durée minimale de 12 mois, permet d’obtenir une réduction du tarif de la prime d’assurance du jeune conducteur lorsqu’il a obtenu son permis de conduire. Il se voit accorder une réduction de 50 % de la majoration jeune conducteur la première année. La seconde année, cette majoration est réduite à 25 %. Elle est supprimée dès la troisième année, alors que les jeunes conducteurs, n’ayant pas obtenu le permis par l’apprentissage anticipé de la conduite, doivent encore la subir.

Maintenant que vous savez qu’il faut prévenir votre assurance auto en cas de conduite accompagnée, pourquoi ne pas souscrire une nouvelle assurance auto afin de faire des économies ?

Le conseil de François !
Avec lesfurets, vous allez trouver facilement une assurance auto pour un jeune conducteur à un tarif accessible répondant à vos besoins et à vos attentes. Obtenez gratuitement vos devis en quelques clics. C’est rapide et sans engagement. Vous avez la possibilité d’économiser jusqu’à 360 euros sur votre prochaine assurance.
Comparer les devis auto
Partager sur
furet caché
Comparer les devis auto
Partant pour la meilleure assurance auto ?
Comparer les devis auto
illustration ville nuage nuage voiture