MENU

Le fonctionnement du filtre à particules, un procédé complexe

Le fonctionnement du filtre à particules est bien plus complexe qu’il y paraît.

Pour ne pas se colmater, ce qui serait dangereux pour le moteur et ses performances, le filtre à particules se charge automatiquement de l’opération de nettoyage. Celle-ci est déclenchée par le calculateur moteur d’injection, un organe électronique qui brûle les particules dès que le capteur placé sur le FAP fait état d’une pression trop élevée.

Le fonctionnement du filtre à particules repose sur deux phases :

  • La filtration des particules émises par le moteur
  • La régénération de ces particules filtrées

La régénération est une opération qui intervient généralement tous les 700 à 1 000 km. Cependant, elle dépend des constructeurs automobiles, qui utilisent différents procédés pour leurs filtres à particules diesel.

Il en existe trois grands types :

  • La régénération passive, aussi appelée régénération kilométrique, consiste à faire monter en température l’échappement, afin de brûler les particules filtrées

Ce système de régénération du FAP demande une vitesse relativement élevée, sur l’autoroute par exemple. Il est donc mal adapté aux voitures citadines équipées de filtres à particules diesel.

  • La régénération active, nécessite l’injection de gazole auquel est ajouté un additif catalyseur (de type Adblue®). Cette solution a été apportée par les constructeurs pour les véhicules citadins notamment.

En dehors d’un voyant qui signale le déroulement de l’opération, la régénération est imperceptible pour le conducteur.

  • La régénération forcée intervient lorsque le « voyant FAP » s’allume sur le tableau de bord.

Ce dernier fait état d’un problème de régénération du filtre à particules et vous oblige à faire appel à un professionnel du nettoyage de FAP. Vous pouvez également effectuer un cycle complet de régénération, en faisant rouler le véhicule selon un régime moteur élevé, et cela sur une longue distance. Cette dernière méthode est à proscrire si vous roulez peu.

Que faire en cas de filtre à particules encrassé

Si le filtre à particules diesel est efficace, en réduisant les particules émises d’environ 10 000 fois, la totalité n’est pas évacuée. Ceci a pour conséquence d’encrasser le filtre.

L’entretien du FAP permet donc de le purifier et d’améliorer son efficacité.

Toutefois, un filtre à particules encrassé a besoin d’être changé tous les 80 000 à 120 000 km.

Le coût de l’opération est assez élevé. Il faut compter environ 600 euros pour le prix d’un filtre à particules en échange standard et près de 2 000 euros pour la pose d’un FAP neuf.

Le filtre à particules : obligatoire pour les véhicules diesel

La règlementation Euro6, exige notamment une limitation du taux d’émission de particules fines des véhicules diesel. Cela a donc conduit à la généralisation du dispositif sur tous les nouveaux véhicules fonctionnant au gasoil.

Le prix élevé du filtre à particules pour un véhicule âgé incite cependant de nombreux propriétaires à retirer le FAP. Si vous suivez une voiture ancienne qui émet une forte fumée noire lors des accélérations, c’est peut-être en raison de l’absence du FAP.

Une contravention de quatrième classe (de 90 à 375 euros) sanctionne ce comportement, mais est difficilement applicable faute de contrôle.

Une nouvelle règlementation en cours d’élaboration

Le test antipollution réalisé lors du contrôle technique se révèle trop sommaire pour repérer l’anomalie. La situation devrait toutefois changer à partir du 1er janvier 2018 grâce à la mise en place de nouvelles procédures de contrôles.

Le contrôle technique devra en effet mesurer le taux réel de pollution et refuser la validation des véhicules diesel dont le FAP a été retiré.

Cette mesure pénalisera peut-être les futurs achats d’une voiture diesel d’occasion.

Si vous envisagez d’acheter une voiture neuve ou d’occasion, il est ainsi important de vérifier le taux d’émission de particules fines de ce dernier, afin de ne pas être redevable de la taxe CO₂.

Le conseil d'Hervé !
L’écotaxe additionnelle concerne les véhicules diesel neufs émettant plus de 126 grammes de CO₂ par kilomètre. Elle est due lors de la lors de la 1re immatriculation.
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto