MENU

Qu’est-ce que la caméra embarquée ?

La caméra embarquée est une technologie qui s’installe sur le tableau de bord du véhicule pour filmer ce que le conducteur voit. Ces dispositifs sont aussi appelés « dash cam » (de la contraction des mots anglais dashbord et camera).

Certains automobilistes ont choisi de s’équiper de manière indépendante en achetant une petite caméra de type GoPro capable de bien filmer les mouvements. D’autres, en revanche, ont bénéficié d’une offre de leur assurance. Amaguiz, par exemple, propose aux clients volontaires d’équiper leurs véhicules d’une caméra embarquée.

Que la dash cam soit fournie par sa compagnie d’assurance auto ou par le conducteur lui-même, le concept reste le même. L’idée est de pouvoir disposer d’images en cas de sinistre afin de mieux comprendre ce qui s’est passé.

  • Si un accident mineur a lieu entre deux automobilistes, le constat à l’amiable peut se révéler suffisant.
  • Cependant, en cas de litige ou de choix important sans tiers, la caméra embarquée pourrait éclairer les événements.

Imaginons simplement qu’une voiture fasse une queue de poisson à un automobiliste qui finit sa course dans un arbre. Si celui-ci est inconscient et que l’autre a pris la fuite, sans témoin, difficile de savoir s’il est responsable ou non. La présence d’une caméra embarquée pourrait changer la donne en matière de remboursement de la part de son assurance auto, voire d’un fonds de garantie.

Comment utiliser la caméra embarquée ?

Comme évoqué précédemment, la dash cam peut servir à mieux comprendre les circonstances d’un accident. En cas de litige ou d’accident seul, fournir la vidéo à votre assurance auto peut permettre de prouver votre bonne foi et ainsi de bénéficier d’une indemnisation conforme à votre contrat d’assurance auto.

Si une affaire devait être portée au tribunal, la vidéo serait-elle prise en compte ? En théorie, la loi stipule que l’on peut apporter une preuve par tout moyen. La vidéo pourrait alors entrer dans ce cadre. Dans les faits, rien n’oblige le tribunal à la considérer. Votre demande pourrait être déboutée si le juge estime que la vidéo est mal prise et que tous les paramètres entrant en ligne de compte ne sont pas réunis. Il peut mettre en cause l’heure de l’accident ou les coordonnées GPS, par exemple.

Le conseil d'Hervé !
Si vous optez pour l’installation d’un système vidéo dans votre véhicule, soyez particulièrement prudent, surtout si celui-ci est fourni par votre assureur. En cas d’accident, il pourra l’utiliser contre vous. De la même manière, les forces de l’ordre pourraient saisir votre dash cam pour analyser les images.
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. ZHANG

      c’est faut. Je viens d’avoir un accident d’accrochage. La conductrice adverse a refusé de signer le constat amiable. Notre assurance a refusé de prendre en compte la vidéo embarquée disposée dans notre voiture, donc, malgré une clarté de responsabilité du tiers en question démontrée dans cette vidéo, l’assurance considère quand-même que les documents fourni ne sont pas suffisants à définir la responsabilité dans l’accident. Du coup, on partage le frais de réparation avec la personne adverse. Quelle idée de choisir une compagnie d’assurance qui ne fait rien et qui relance la charge d’identifier la faute à la force de l’ordre (les policiers)?

    Comparer les devis auto