Impôts sur le revenu 2018 : le barème kilométrique, comment ça marche ?

Le barème kilométrique permet de calculer les frais et indemnités kilométriques, notamment dans le cadre de la déduction des frais réels pour la déclaration de revenus.

Administration

par La rédaction • mis à jour le

Partager sur :
Impôts sur le revenu 2018 : le barème kilométrique, comment ça marche ?

Qu’est-ce-que le barème kilométrique ?

L’utilisation d’un véhicule personnel par un salarié ou un dirigeant à des fins professionnelles engage des frais appelés frais kilométriques.

Afin d’amortir ces coûts, l’entreprise rembourse à l’utilisateur du véhicule les sommes qu’il a engagées en lui octroyant une indemnité kilométrique évaluée par l’administration fiscale selon un barème kilométrique.

Chaque année, ce barème évolue, il est publié de manière générale début mars, à une période où les Français commencent à penser à leur déclaration de revenus.

Ce barème prend en compte le nombre de chevaux de votre véhicule avec 5 catégories (3 CV et moins, 4 CV, 5 CV, 6 CV, 7 CV et plus). Plus la puissance de votre véhicule est élevée, plus la déduction sera importante.

Pour bien protéger votre auto, pourquoi ne pas changer d’assurance voiture ? lesfurets sont là pour vous accompagner.

Comment est calculé le barème kilométrique ?

Le barème prend en compte l’ensemble des frais liés à l’utilisation du véhicule :

  • le carburant
  • l’assurance
  • le coût de dépréciation du véhicule

Il n’inclut pas :

  • le coût d’emprunt si le véhicule a été acheté à crédit
  • les frais de stationnement
  • les frais de péages

Le remboursement des indemnités kilométriques par l’employeur est calculé en prenant en compte le nombre de  chevaux (CV) du véhicule personnel utilisé.

Pour chaque CV, un coefficient est appliqué au nombre de kilomètres parcourus. Le résultat détermine le montant remboursé. Un seul trajet quotidien étant pris en compte, si vous rentrez le midi, vous ne pourrez comptez deux allers-retours par jour.

Les indemnités kilométriques ne sont soumises ni à l’impôt sur le revenu, ni aux charges sociales. Pour un dirigeant, elles sont déductibles du résultat de l’entreprise.

Barème kilométrique applicable aux voitures en 2018

Le barème auto 2017 a été publié par l’administration fiscale en février au Bulletin officiel des finances :

Nombre de CV

Moins de 5000 km

5001 à 20 000 km

Plus de 20 000 km

3 CV et moins

0,41 x d

(0,245 x d) + 824

0,286 x d

4 CV

0,493 x d

(0,277 x d) + 1 082

0,332 x d

5 CV

0,543 x d

(0,305 x d) + 1 188

0,364 x d

6 CV

0,568 x d

(0,32 x d) + 1 244

0,382 x d

7 CV et plus

0,595 x d

(0,337 x d) + 1 288

0,401 x d

Exemple :

Vous avez parcouru 15 000 kms avec un véhicule de 6CV en 2017.

Le montant des frais réels, calculés selon le barème kilométrique 2018, sera égal à (15000×0,32) + 1244 = 6044 euros.

Si vous êtes salarié, vous remplirez la déclaration simplifiée et devrez inscrire vos revenus dans les cases 1AJ ou 1BJ, selon que vous êtes le déclarant 1 ou 2. Vos frais réels devront être inscrits dans la case 1AK ou 1BK, toujours selon votre position en tant que déclarant.

Le conseil de François !
Le conseil de François !

Les frais réels peuvent aussi comprendre, sous conditions, vos frais de nourriture. Que vous disposiez ou non d’un mode de restauration collective, il est possible de déduire des frais, vérifiez les règles en vigueur, les montants évoluant eux aussi de manière régulière.

Les avis de nos clients
Avis
Partant pour la meilleure assurance auto ?
voiture-route
maisons
nuage
nuage