MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Je compare

Une règlementation complexe

L’ensemble de la réglementation relative à l’éclairage des véhicules représente plus de 30 articles du Code de la route, ce qui prouve la complexité du sujet. Il est donc très difficile pour les amateurs de tuning et de personnalisation automobile de s’y retrouver.

En ce qui concerne les feux additionnels avant, ils ne peuvent en principe être installés que si des emplacements spécifiques sont prévus d’origine par le constructeur. Les feux de route additionnels doivent s’éteindre automatiquement dès que le conducteur passe en feux de croisement ou de position. Ces phares doivent disposer d’un interrupteur indépendant. De plus, ils ne peuvent être supérieurs ou inférieurs à deux, doivent être identiques et d’un modèle homologué.

Lorsque l’emplacement des feux n’est pas défini d’origine, les phares de route additionnels ne doivent pas dépasser la hauteur par rapport au sol des phares originaux. Leur puissance ne doit pas être supérieure à celle homologuée, le maximum étant de soixante watts.

Il est strictement interdit d’installer des phares additionnels sur les ailes, le capot et le toit du véhicule.

Si ces feux peuvent être utilisés sous certaines conditions en dehors des routes ouvertes à la circulation, un cache opaque doit les recouvrir en circulation normale.

Contrevenir à ces dispositions est passible d’une contravention de troisième classe et peut dans certains cas entraîner l‘immobilisation du véhicule.

Feux additionnels illégaux : des conséquences parfois lourdes

En cas d’accident, la présence de phares additionnels ne respectant pas la législation peut coûter bien plus cher que l’amende. Si l’accident est consécutif à l’éblouissement du conducteur qui venait en sens inverse, votre responsabilité pourra être engagée. C’est le tribunal qui décidera tant de la sanction que du montant des dommages et intérêts.

L’assureur peut également considérer que le véhicule n’est pas en conformité avec le modèle original sur lequel reposent les conditions d’application du contrat. Par conséquent, l’indemnisation peut se trouver réduite voire même refusée. La garantie de responsabilité civile couvrira les dommages occasionnés, mais pas ceux subis par le véhicule même s’il est assuré tous risques.

Dans le pire des cas, l’assureur peut accompagner le refus ou la réduction d’indemnisation par la résiliation du contrat. Vous serez donc dans l’obligation de chercher une nouvelle compagnie d’assurances automobile.

Le conseil d'Hervé !
Si vous envisagez d’installer des phares additionnels ou de modifier les feux de votre véhicule, prenez le soin d’informer votre assureur automobile afin de savoir comment être correctement couvert en cas de sinistre.
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaire(s)

    1. griffon

      les furets c est trop bien

    2. khodjet

      C’est court mais très bien expliquer.
      merci.

    Comparer les devis auto