MENU

Passagers d’un véhicule: les règles de sécurité routière

Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, on ne devient pas passager d’une voiture une fois que l’on est assis à l’intérieur, mais dès que l’on ouvre la portière pour s’installer. Même si le passager est sous la responsabilité du conducteur, des devoirs lui incombent :

  • Un passager avant ou arrière doit s’attacher, ce à quoi doit veiller le conducteur avant de rouler. Le non-port de la ceinture pour un passager est sanctionné d’une amende de 135 euros. Si le contrevenant est majeur, il devra s’acquitter de la contravention ; pour un mineur, c’est le conducteur qui paiera (sans retrait de points).
  • Il doit se montrer discret durant le trajet. Sont par conséquent à proscrire les gestes brusques ou les cris qui peuvent surprendre le conducteur et être à l’origine d’une fausse manœuvre.
  • Le passager avant a un rôle préventif en ce qui concerne les éventuels dangers pouvant surgir. Il doit prévenir le conducteur suffisamment tôt des changements de direction ou de tout autre événement à venir. Rappelons que l’âge pour monter devant en voiture est 10 ans. Cependant, si l’enfant n’a pas la taille minimum pour pouvoir s’asseoir devant (140 cm), il devra s’installer à l’arrière sur un rehausseur.
  • Il assiste le conducteur en lui évitant tout ce qui pourrait le déconcentrer de la route (lire une carte, donner à boire ou à manger, répondre au téléphone…).
  • La montée et la descente d’un passager doit se faire dans des conditions de sécurité optimales. La plus grande prudence est donc de rigueur lors de l’ouverture de la portière afin de ne pas gêner la circulation sur la chaussée.
Le conseil d'Hervé !
La ceinture de sécurité doit être placée de façon à ce qu’elle passe sur la clavicule, le torse et sur les deux os du bassin. Le « clic » de fermeture est signe que celle-ci est bien attachée.

Fatigue et alcool, les responsabilités du passager

Dans le cas où le passager considère que le conducteur n’est pas en état de conduire (fatigue, alcoolémie, stupéfiants, suspension ou annulation de permis, absence d’assurance), il est de son devoir de l’en dissuader. Refuser de monter dans le véhicule est alors la bonne décision à prendre.

Dans l’hypothèse où le passager est alcoolisé, il est souhaitable qu’il s’installe à l’arrière. En cas de comportement dangereux à l’origine d’un accident, sa responsabilité pénale peut être engagée, et ce même si, légalement, un passager avant n’a pas à se soumettre à un contrôle d’alcoolémie. Même si le conducteur n’est pas directement responsable de l’accident, l’assureur du véhicule n’indemnisera ses dommages corporels que si le véhicule bénéficie d’une assurance tous risques ou si l’assurance comprend une garantie spécifique.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto