MENU

Accident responsable : combien de Malus ?

Le fonctionnement du malus est on ne peut plus simple. Si vous êtes responsable d’un sinistre ou d’un accident au volant de votre voiture, votre coefficient de réduction-majoration augmente l’année suivante.

Si vous prêtez votre voiture à un conducteur secondaire et que celui-ci provoque un sinistre : c’est votre malus qui sera impacté pas le sien.

Pour chaque accident responsable, quelle que soit sa gravité, la hausse du malus est de 25 %. Il suffit alors de multiplier votre prime d’assurance auto par 1,25 pour connaître sa future augmentation.

Notez que si vous n’êtes que partiellement responsable, la hausse du malus est limitée à 12,5 %.

Par ailleurs, si vous disposez du bonus maximum de 0,5 depuis au moins 3 ans, vous ne vous verrez appliquer aucun malus à l’occasion de votre 1er sinistre.

Enfin, sachez que certains assureurs vous proposent des assurance malus avec des garanties spécifiques vous permettant de bénéficier d’un malus maximum de 20 % au lieu de 25 si vous utilisez régulièrement votre véhicule à des fins professionnelles.

Accident non-responsable : quel Malus ?

En assurance auto, la notion de responsabilité est essentielle. Pour faire simple et basique, si la vôtre n’est pas engagée, aucun malus ne vous sera appliqué et ce indépendamment de la gravité de l’accident.
D’autre part, vous ne vous verrez pas non plus infliger de malus en cas de :

  • Vol ;
  • Bris de glace ;
  • Incendie ;
  • Force majeure ;
  • D’accident de stationnement sans tiers identifié.

Attention ! Même s’ils n’entraînent pas de malus, tous les sinistres doivent être déclarés à votre assureur dès lors qu’ils sont susceptibles d’entraîner l’intervention de vos garanties.

Quel est l’impact d’un malus suite à un accident ?

En cas d’accident responsable ou partiellement responsable, vous vous verrez infliger un malus et autant le dire tout de suite, celui-ci vous suivra pendant au moins 2 ans, y compris si vous changez de voiture ou d’assurance auto. Idem si vous assurez une 2e voiture.

En effet, votre coefficient de réduction-majoration figure sur le relevé d’information que vous devez obligatoirement transmettre à tout assureur préalablement à la souscription d’une nouvelle assurance auto. Impossible donc de le cacher à votre nouvel assureur.

Comme expliqué plus haut, chaque accident responsable entraîne une hausse de 25 % de votre malus dans la limite d’un malus maximum de 3,5, soit une majoration maximum de 400 % de votre prime de départ.
En outre, un malus supplémentaire peut vous être infligé en cas de circonstance aggravante (fausse déclaration, délit de fuite, alcoolémie, excès de vitesse, etc.).

Quel que soit votre malus, après deux ans sans sinistre responsable, vous reviendrez à votre prime initiale.

Avec LesFurets.com, réduisez l’impact de votre malus

Trop de malus peut effrayer votre assureur et entraîner la résiliation de votre contrat d’assurance auto à échéance. Auquel cas, retrouver une nouvelle couverture peut s’avérer ardu. Fort heureusement, il existe des assureurs spécialisés.

Pour vous épargner une recherche laborieuse, notre formulaire unique est là. Avec LesFurets.com, un seul devis d’assurance auto suffit à comparer gratuitement et sans engagement un grand nombre d’offres en à peine quelques minutes.

Seule les formules correspondant parfaitement à vos besoins et à votre profil vous seront proposées, classées par ordre de prix. Pourquoi hésiter ?

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto