Qu’est-ce que le bonus-malus en assurance auto ?

Egalement connu sous le nom de coefficient de réduction-majoration (CRM), le bonus-malus permet de calculer le prix de votre cotisation annuelle d’assurance auto en pondérant l’appréciation du risque que vous représentez par votre historique de conduite. 

En résumé, il s’agit en quelque sorte d’un baromètre annuel de votre comportement au volant selon votre sinistralité.

Le bonus-malus récompense les bons conducteurs et sanctionne les moins bons, une façon pour les compagnies d’assurance de responsabiliser les automobilistes.

Comment ça marche ?

Concrètement, le bonus-malus est un système de réduction/majoration de votre prime d’assurance auto à chaque échéance basé sur le nombre de sinistres responsables déclarés au cours des 12 mois qui précèdent de deux mois la date anniversaire de votre contrat. Ainsi, si l’échéance annuelle de votre assurance auto est le 31 mai 2017, votre assureur tiendra compte des sinistres survenus entre mars 2016 et mars 2017.

Pour faire simple :

    • Pas de sinistre responsable = bonus = réduction de votre cotisation
    • Un ou plusieurs sinistres responsables = malus = hausse de votre prime d’assurance annuelle

Le bonus-malus s’applique à la prime de référence déterminée à la signature du contrat, pas à la prime que vous payez au moment de l’accident.

D’autre part, certains sinistres ne sont pas pris en compte dans le calcul du bonus-malus. C’est le cas des accidents de stationnement, des incendies, des bris de glace ainsi que des vols.

Comment calculer votre bonus-malus ?

A la souscription de votre contrat d’assurance auto, vous bénéficiez d’un coefficient de 1. A partir de là, trois possibilités s’offrent à vous à chaque échéance annuelle de votre contrat :

    • Vous n’avez eu aucun accident responsable : votre assureur vous attribue un bonus, soit une réduction de 5% de votre coefficient de l’année précédente. Pour connaître votre prime, il vous suffit de multiplier l’ancienne par 0,95. Idem pour pour votre nouveau coefficient.
    • Vous avez eu un accident responsable : votre assureur vous inflige alors un malus, soit une majoration de 25% de votre coefficient. Celui-ci est alors multiplié par 1,25 pour déterminer le nouveau coefficient.
      Par exemple, si durant votre troisième année de contrat vous provoquez un accident, l’année suivante votre coefficient sera de 0,85 x 1,25 soit 1,06 alors qu’il aurait été de 0,80 sans accident. Pour une prime de base de 400 €, vous passerez ainsi à 424 € au lieu de 380 €.
      Notez que chaque sinistre responsable entraîne une majoration de 25% de votre coefficient.
    • Vous avez eu un accident dont vous êtes partiellement responsable : une majoration de 12,5% vous est appliquée.
      Par exemple, si vous avez un accident partiellement responsable la 4e année de votre contrat, l’année suivante, votre coefficient sera de 0,80 x 1,12 soit 0,89 alors que sans ça, il aurait été de 0,76.

Après 13 années consécutives d’assurance automobile sans aucun sinistre responsable, vous pouvez atteindre le bonus maximum de 0,50 correspondant à une réduction de 50% de votre prime d’assurance voiture. Avant ça, votre prime aura néanmoins baissé chaque année, comme le montre le tableau ci-après :

ANNÉESCALCUL DU BONUS MALUSBONUSEXEMPLE AVEC UNE PRIME DE REFERENCE DE 600€
Année de souscriptionCoefficient de départ1600
1e année sans accident responsable1 x 0,950,95570
2e année0,95 x 0,950,90540
3e année0,90 x 0,950,85510
4e année0,85 x 0,950,80480
5e année0,80 x 0,950,76456
6e année0,76 x 0,950,72432
7e année0,72 x 0,950,68408
8e année0,68 x 0,950,64384
9e année0,64 x 0,950,60360
10e année0,60 x 0,950,57342
11e année0,57 x 0,950,54324
12e année0,53 x 0,950,51306
13e année consécutive d’assurance0,51 x 0,950,50 (baisse de 50% de votre prime d’assurance auto)300

Quel délai pour récupérer son bonus ?

    • Après 2 ans sans accident, votre malus disparaît et vous repartez de 0 ou plutôt de 1, votre coefficient de départ.
    • Si vous bénéficiez du bonus maximum depuis au moins 3 ans, ni votre prime ni votre coefficient ne seront majorés après un premier accident, qu’il soit partiellement ou totalement responsable. Néanmoins, il vous faudra ensuite 3 ans sans accident responsable pour bénéficier à nouveau du bonus maximum.
    • Le malus maximum est de 3,5, soit une majoration maximum de 400 % de votre prime de départ.
    • Un malus supplémentaire peut vous être appliqué en cas de circonstance aggravante à votre sinistre (fausse déclaration, délit de fuite, alcoolémie, excès de vitesse, etc.)
    • Si vous changez de voiture ou d’assureur, votre bonus-malus est automatiquement transféré. Idem si vous assurez une 2e voiture.
    • A chaque date anniversaire de votre contrat, votre assureur doit vous envoyer un relevé d’informations sur lequel apparaît votre historique de sinistres, et donc votre bonus-malus.
    • Certains véhicules sont exclus su système du bonus-malus. C’est le cas des deux-roues de moins de 125 cm3, des véhicules d’intérêt général comme les ambulances, des véhicules agricoles (tracteurs), des véhicules de travaux publics et enfin, des voitures de collection.

Comment éviter le malus et augmenter son bonus ?

Ca tombe sous le sens mais la meilleure chose à faire pour éviter une majoration et bénéficier d’une réduction, c’est d’être extrêmement vigilant au volant et de respecter le Code de la route.

Ensuite, sachez que les compagnies d’assurances comptabilisent le nombre de sinistres responsables indépendamment de leur gravité. Dans certains cas, il peut donc s’avérer judicieux de ne pas déclarer un sinistre n’ayant causé que des dommages limités et de tenter de parvenir à un accord à l’amiable avec l’autre tiers impliqué.

Ainsi, un rétroviseur cassé ou une portière rayée vous coûteront certes quelques dizaines d’euros, mais éviteront l’application d’une majoration. Si cet accrochage est le seul de l’année et que vous indemnisez la victime de votre proche, vous bénéficierez tout de même de votre bonus annuel et donc d’une réduction de 5 %. Ce mode de fonctionnement est également recommandé pour les automobilistes pénalisés par un malus, ce qui leur évitera de payer davantage ou pire de voir leur contrat résilié par leur assureur.

Enfin, dernière précaution à prendre, évitez de prêter votre voiture à des conducteurs à risque. En effet, en cas d’accident responsable, c’est vous qui vous verrez infliger un malus, le contrat d’assurance portant sur le souscripteur et non sur le conducteur.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaire(s)

    1. Male

      bonjour, j’ai 50% de bonus mais je viens d’avoir un accrochage où je suis totalement responsable, mon bonus sera donc de 37.5% l’année prochaine mais combien sera t-il l’année suivante et l’année suivante encore?
      Que veut dire cette phrase : « Après 2 ans sans accident, votre malus disparaît et vous repartez de 0 ou plutôt de 1, votre coefficient de départ. ». Le coefficient de départ est il de 50% dans mon cas.
      Merci pour votre réponse

      1. LesFurets

        Bonjour Male,

        Si vous avez 50 % de bonus, alors cela signifie vous avez atteint le bonus maximum correspondant à 13 années consécutives d’assurance auto sans sinistre responsable. Si vous bénéficiiez du bonus maximum depuis au moins 3 ans, ni votre prime ni votre coefficient ne seront majorés après un premier accident, et ce quel que soit votre degré de responsabilité. Néanmoins, il vous faudra 3 ans sans accident responsable pour récupérer votre bonus maximum.

        Si tel n’est pas le cas, vous vous verrez infliger une majoration de 25 % de votre coefficient. Celui-ci est alors multiplié par 1,25. Il serait donc de 0,62 l’année prochaine.

        La phrase « Après 2 ans sans accident, votre malus disparaît et vous repartez de 0 ou plutôt de 1, votre coefficient de départ » signifie qu’après 2 ans sans sinistre responsable, votre malus disparaît et vous revenez à votre prime de référence déterminée à la signature de votre contrat d’assurance auto. En gros, à moins d’avoir eu votre bonus 50 depuis au moins 3 ans, vous ne reviendrez pas à votre situation au moment du sinistre.

        Pour en savoir plus : https://www.lesfurets.com/assurance-auto/guide/bonus-malus-quel-delai-pour-recuperer-son-bonus

        En espérant vous avoir aidé, merci de votre fidélité et à très vite sur LesFurets.com.

    Comparer les assurances auto