Qu’est-ce que la garantie assistance mécanique ?

La garantie assistance mécanique également appelée « garantie panne mécanique » prend en charge la réparation (le remplacement et la main d’œuvre) de pièces endommagées à la suite d’une panne.

Votre assurance auto distingue la panne, qui présente un caractère imprévisible, de l’usure normale d’une pièce, qui n’est pas indemnisée.

Pourquoi souscrire la garantie assistance mécanique ?

Cette option vous permet de vous prémunir contre les coûts d’éventuelles réparations qui peuvent être lourds.

Elle constitue également un solide argument en cas de revente car elle rassure votre futur acheteur sur l’état de votre véhicule.

Quelles sont les pièces prises en charge ?

La garantie peut sensiblement varier suivant les options choisies par le conducteur. On distingue en général trois formules :

    • basique : sont garanties les pièces essentielles, à savoir le moteur, la boîte de vitesse et le pont ;
    • complète : le contrat mentionne une énumération des pièces garanties. Toutes les pièces qui ne sont pas citées font l’objet d’une exclusion de garantie ;
    • « Tout sauf » : le contrat mentionne toutes les exclusions. Les pièces non citées sont donc garanties.

Pour les deux dernières options, les circuits électroniques et les aides à la conduite sont généralement couverts, en plus d’autres pièces qui diffèreront selon les contrats et le prestataire.

En règle générale, plus il y aura de pièces garanties, plus la garantie assistance mécanique sera chère.

Quelles sont les pièces exclues de la garantie assistance mécanique ?

Les exclusions diffèrent d’un assureur auto à l’autre. Sachez cependant que les pièces suivantes sont quasiment toujours exclues :

    • les pièces d’usure
    • les pièces de freinage
    • les pièces d’embrayage
    • les liquides et autres consommables

Combien coûte cette garantie ?

En général, il faut compter une centaine d’euros par an. Le prix de l’option est calculé selon le nombre de pièces assurées mais l’âge et la puissance du véhicule entrent également en ligne de compte, tout comme la durée du contrat.

Quand souscrire ?

Le plus judicieux est de souscrire votre garantie assistance mécanique quelques mois avant la fin de votre garantie constructeur.

Les assureurs appliquent un délai de carence, allant de quelques semaines à quelques mois, à compter de la signature du contrat avant que la garantie ne soit réellement effective. Si vous tombez en panne pendant cette période, tous les frais seront à votre charge.

A quoi dois-je faire attention ?

Trois éléments sont importants :

    1. Votre véhicule doit être suivi par un réseau de professionnels spécifiques.
    2. Votre assureur applique un « coefficient de vétusté » sur le remboursement des pièces, calculé en fonction de l’âge et du kilométrage du véhicule. Celui-ci peut représenter jusqu’à 85% de votre indemnisation.
    3. Il se peut que la garantie assistance, c’est-à-dire le dépannage et le remorquage de votre voiture en cas de panne, soit incluse dans l’offre. Veillez donc à éviter les doublons afin de ne pas payer deux fois pour le même service.

Chez qui souscrire ?

La garantie assistance mécanique n’est pas l’apanage des assureurs. Vous pouvez aussi en bénéficier via des organismes de crédit, des banques ou certains concessionnaires automobiles. Dans tous les cas, il est important de bien comparer les offres pour adapter votre contrat à vos besoins réels.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto