MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Je compare

En cas d’accident ou de sinistre, vous devez réagir vite et respecter un protocole précis pour vous protéger et vous assurer de bénéficier de la meilleure indemnisation possible. Voici la marche à suivre.

1 – Faites un constat

Pour votre assureur, un sinistre est tout évènement impliquant des dommages matériels ou corporels vous concernant vous, ou une tierce personne et ouvrant droit à une indemnisation. Il peut s’agir d’un accident de la route, d’un vol, d’un bris de glace.

Mais peu importe sa gravité ou sa nature, si vous êtes victime d’un sinistre quel qu’il soit, le 1er réflexe à adopter est de remplir un constat amiable.

Que vous soyez responsable ou non, qu’un tiers soit impliqué ou pas, bien remplir votre constat permettra à votre assureur de traiter rapidement et efficacement votre sinistre, en déclenchant la couverture proposée par votre contrat d’assurance auto et ses garanties.

Sans constat, votre indemnisation prendra beaucoup plus de temps. Pour ne pas être pris de court, pensez à toujours avoir un constat dans votre boîte à gants.

2 – Déclarez le sinistre à votre assurance au plus vite

Plus vite vous déclarerez votre sinistre à l’assurance, plus vite vous servez indemnisé. De plus, il existe des délais légaux au delà desquels vous serez déchu de vos garanties. Les voici :

SINISTRE DELAI DE DECLARATION
Vol de voiture 2 jours ouvrés
Accident de la route 5 jours ouvrés
Bris de glace 5 jours ouvrés
Incendie 5 jours ouvrés
Catastrophe naturelle ou technologique 10 jours ouvrés à compter de l’arrêté constatant cet état

Vous devrez alors produire certaines informations précises comme la date, l’heure, le lieu, le nom, l’adresse des personnes impliquées ainsi qu’une description complète de l’évènement et des dommages causés.

3 – N’entamez aucune réparation sans l’accord de votre assureur

Ne contactez jamais directement un réparateur ou un dépanneur pour vous aider face à un sinistre. Commencez toujours par appeler votre assurance. Celle-ci vous guidera face à cette situation difficile et vous mettra en relation avec les professionnels affiliés à son réseau.

En ne respectant pas cette étape, vous pourriez vous voir refuser l’indemnisation des frais engagés.

4 – Prenez votre mal en patience

Les délais imposés légalement ou contractuellement aux assureurs concernent la proposition d’indemnisation et non l’indemnisation en tant que telle.

Ils sont par exemple de 3 mois pour un accident de la circulation n’ayant entraîné que des dégâts matériels ou de 30 jours pour une voiture volée.
Cependant, en cas d’accident ayant provoqué des dommages corporels, votre assureur a jusqu’à 8 mois pour vous proposer une offre d’indemnisation.

Bien évidemment, les délais dépendent de nombreux critères. Par exemple, si votre assureur demande une expertise, il lui faudra plus de temps pour vous faire sa proposition.

Notez que vous avez de plus la possibilité de contester l’indemnisation proposée, ce qui allonge les délais d’indemnisation.

5 – Testez votre assurance auto et votre assureur

L’indemnisation d’un sinistre variant d’une assurance à l’autre, prenez bien le soin de relire votre contrat.

Si un accident est toujours un moment difficile à vivre, c’est aussi l’une des rares occasions que vous aurez de vraiment mettre à l’épreuve votre assurance et votre assureur. C’est dans ces moments-là qu’il doit se montrer à la hauteur, en répondant à toutes vos questions, en vous accompagnant à chaque étape et surtout, en vous rassurant autant que faire se peut.

Si vous découvrez une faille, ou un manque de suivi, n’hésitez pas le cas échéant à faire jouer la concurrence pour trouver une compagnie ou une offre plus adapté à vos besoins.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaire(s)

    1. Coubard Regine

      Je suis victime d’un accident de la route mais le conducteur responsable de l’accident était sous l’emprise de l’alcool et non assuré
      Quel recourt?
      Merci

      1. LesFurets

        Bonjour Régine,

        En cas d’accident avec un conducteur non assuré, vous êtes quand même indemnisé. Votre assureur se chargera de toutes les démarches mais pour cela, vous devez avoir déclaré votre sinistre dans les délais impartis.

        Pour tout savoir sur l’indemnisation des sinistres lorsqu’un tiers non assuré est responsable, consultez notre article dédié : https://www.lesfurets.com/assurance-auto/guide/comment-etre-indemnise-suite-a-un-accident-cause-par-un-conducteur-non-assure.

        En espérant vous avoir aidée, merci de votre fidélité et à très vite sur LesFurets.com.

    Comparer les devis auto