Les personnes âgées et la conduite automobile

Même en excellente santé, les seniors au volant n’ont pas les mêmes réflexes que les jeunes conducteurs. Avec l’âge apparaissent certains changements physiologiques (perte de réflexes, acuité visuelle et auditive diminuées, baisse de l’attention) pouvant rendre la pratique de la conduite plus dangereuse.

Malgré tout, leur expérience et leur propension à respecter scrupuleusement le Code de la route font que le nombre de conducteurs seniors impliqués dans des accidents est moins élevé que celui des conducteurs plus jeunes.

Les aides électroniques à la conduite offrent une manière moderne de compenser des réflexes ou une force moindre. Aucune connaissance particulière n’est exigée, la seule nécessité étant de connaître leur présence et de savoir les utiliser.

Des équipements de plus en plus nombreux

Qu’ils s’appellent ABS, ESP ou AFU, ces équipements, apparus progressivement dans les véhicules au cours de ces dernières années, sont de réelles aides à la conduite pour les seniors :

  • L’ABS (Antilock Brake System) : permet d’éviter le blocage des roues en cas de freinage d’urgence. Sans pour autant raccourcir la distance de freinage.
  • La direction assistée : présente sur de nombreux modèles, qu’il s’agisse de citadines, de berlines et autres.
  • L’aide au démarrage en côte : cauchemar des conducteurs novices cette manœuvre peut également être compliquée pour un senior. Cette aide à la conduite a pour but d’empêcher la voiture de reculer après un arrêt en cote en maintenant la pression sur les freins tant que le véhicule n’est pas en mouvement.
  • L’aide au stationnement : un champ de vision moins important peut engendrer de nombreux petits accrochages coûtant cher en malus et en franchises. Ainsi, cette aide à la conduite est idéale pour les seniors. Suivant les versions, ce dispositif peut se limiter à des capteurs repérant les obstacles et émettant un signal à celui renvoyant une vidéo de l’arrière de la voiture en passant par le système automatique analysant les places libres et tournant le volant pour garer la voiture.
  • L’alerte d’assoupissement : elle avertit le senior lorsqu’il dévie de sa trajectoire ou donne des à-coups dans le volant.

Ces dispositifs ont bien entendu un impact sur le prix d’achat de la voiture mais celui-ci sera rapidement rentabilisé si l’on considère qu’ils réduisent le nombre de sinistres potentiels. Moins de sinistres, c’est une prime d’assurance moins chère.

Des stages de conduite pour seniors en plein essor

Sachez que de nombreux centres de formation ou auto-écoles proposent des stages de remise à niveau pour conducteurs seniors. Ces programmes, qui ont pour but de sensibiliser les seniors aux problématiques liés à leur âge, proposent :

  • Une réactualisation des connaissances en matière de code de la route ;
  • Une réflexion sur les effets du vieillissement sur la conduite automobile ;
  • Des évaluations concernant le temps de réaction ;
  • Des examens de la vision ;
  • Une présentation des aides à la conduite.

Ces stages de remise à niveau de la conduite pour seniors connaissent un franc succès en France. Le marché des seniors est en pleine croissance, au point que certains pensent même à développer, dans un futur proche, un concept d’auto-écoles pour seniors.

Le conseil d'Hervé !
Même s’il n’y a pas de limite d’âge pour conduire en France, sachez que conduire après 80 ans peut s’avérer coûteux en termes d’assurance. De nombreuses assurances proposent des contrats adaptés aux seniors.
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto