MENU

La conduite exclusive d’un contrat d’assurance auto : vérifiez les clauses

Au moment de signer votre contrat d’assurance auto, prenez toujours le temps de lire toutes les garanties. Soyez tout aussi attentif aux exclusions et aux franchises. Vérifiez notamment si votre contrat prévoit une clause de conduite exclusive, même dans le cas où vous n’avez pas expressément demandé telle formule.

Opter pour un contrat avec conduite exclusive réduit le prix de la prime d’assurance. Sachez néanmoins que cette clause est assez contraignante. Elle implique par exemple que vous ne pouvez prêter votre véhicule à autrui sans l’autorisation de votre compagnie d’assurances. Ainsi, seul le conducteur désigné par le contrat peut conduire le véhicule. Il est aussi le seul assuré dans le cadre d’une conduite exclusive.

La conduite exclusive : définition

La définition de la conduite exclusive est simple : il s’agit d’un contrat qui limite la conduite de la voiture assurée aux seuls conducteurs expressément inscrits au contrat et déclarés comme conducteurs habituels et secondaires.

Aussi, si vous prêtez votre voiture à un proche, vous devrez régler une franchise en cas d’accident. Le montant de la franchise liée à la clause de conduite exclusive est indiqué dans votre contrat.

Même avec une conduite exclusive, vous pouvez être amené, voire contraint de laisser le volant à un autre, dans le cas par exemple où vous éprouvez un malaise alors que vous êtes en train de conduire. Le geste est prudent mais en cas d’accident, le conducteur ne sera pas assuré au même titre que vous.

Franchise conducteur novice : cas d’une conduite exclusive

Même si vous êtes en conduite exclusive, rien ne vous empêche de prêter votre voiture. La personne à qui vous avez prêté le véhicule sera dans ce cas reconnue comme conducteur occasionnel par votre assureur. Bien évidemment, il vous faudra avertir votre assureur de la situation.

Si vous céder le volant à un jeune permis, vous devez payer franchise conducteur novice en cas d’accident responsable. Le fait de signaler le prêt à la compagnie d’assurance pourra atténuer cette majoration.

Le conseil d'Hervé !
Il faut savoir que certains contrats d’assurance excluent la possibilité d’un conducteur occasionnel. Cela peut être le cas dans le cadre d’une couverture petit rouleur. S’il y a prêt de volant, reportez-vous aux clauses du contrat en cas de sinistre.

Conduite non exclusive, est-ce plus cher ?

En théorie, opter pour un contrat qui ne comprend pas de clause de conduite exclusive revient plus cher. La raison est simple : la compagnie d’assurances tient compte du fait que divers conducteurs peuvent utiliser le véhicule. Les risques sont donc plus élevés. L’assurance prend ses précautions à travers de cotisations plus élevées par comparaison à celles de la conduite exclusive.

En cas de sinistre avec l’option conduite exclusive, le montant de la franchise est particulièrement important si le conducteur au volant au moment des faits ne figure pas sur le contrat. Au final, une conduite non exclusive se révèle alors plus intéressante. Dans ce cas, selon le niveau de votre couverture (tiers, tiers avec options, tous risques), les frais seront pris en charge par l’assurance auto et ce, sans franchise.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto