MENU

Quels sont les véhicules prioritaires ?

Céder le passage aux véhicules prioritaires en intervention est une disposition prévue par l’article R415-12 du Code de la route. Ne pas respecter cette règle vous expose à un retrait de 4 points sur votre permis de conduire ainsi qu’une amende de 4ème classe (135 euros). Dans certaines situations, une suspension du permis peut être prononcée pour une durée maximale de 3 ans.

Comme le précise l’article du Code de la route, ce passage prioritaire ne concerne que les seuls véhicules d’intérêt général prioritaire et en intervention.

Qu’est-ce qu’un véhicule d’intérêt général prioritaire ?

Il s’agit des :

  • véhicules de police (nationale ou municipale) ou de gendarmerie ;
  • véhicules des douanes ;
  • véhicules de lutte contre les incendies ;
  • véhicules d’intervention des urgences médicales (SAMU et SMUR) ;
  • véhicules transportant des détenus ;
  • véhicules escortés par la police ou la gendarmerie ;
  • ambulances privées intervenant à la demande du SAMU.

Pour devenir prioritaires et bénéficier de facilités de passage, ces véhicules doivent être en intervention. Pour se signaler comme tel, la sirène 2 tons et le feu bleu clignotant doivent être actionnés de manière simultanée.

Une ambulance privée actionnant une sirène 3 tons et son gyrophare bleu n’est donc pas un véhicule prioritaire, ce qui n’empêche pas dans la mesure du possible de lui faciliter le passage.

A noter qu’un véhicule présidentiel, ministériel ou diplomatique n’est prioritaire qu’à condition qu’il soit escorté par la police ou la gendarmerie.

Qu’est-ce qu’un véhicule d’intérêt général non prioritaire ?

Certains véhicules sont considérés comme d’intérêt général, mais sans pour cela être prioritaires au sens du Code de la route. Il est toutefois recommandé de faciliter leur passage.

Il s’agit des véhicules d’EDF ou GDF, de la protection civile, de la DDE, de ceux dédiés au transport de fonds, d’organes ou de sang… Ces véhicules, lorsqu’ils sont en intervention urgente, se signalent par un gyrophare et une sirène 3 tons.

Comment réagir en présence d’un véhicule prioritaire ?

En présence ou à l’approche d’un véhicule prioritaire, les autres conducteurs doivent le laisser passer, mais aussi lui faciliter le passage. Cela signifie que, si vous êtes suivi d’un véhicule prioritaire, vous devez prendre les dispositions nécessaires pour vous laisser dépasser que ce soit en ville ou sur autoroute.

Si vous êtes arrêté à un feu rouge, vous pouvez libérer le passage en vous avançant légèrement en veillant à ne pas mettre en danger les autres usagers, en particulier les piétons. Même si le feu rouge est dépassé, vous n’encourrez aucune sanction dans cette situation.

Le conseil d'Hervé !
En cas d’accident avec un véhicule prioritaire, n’hésitez pas à rappeler à votre assureur que l’administration doit apporter la preuve que les signaux du véhicule prioritaire ont été utilisés dans les temps afin de prévenir les autres usagers de la route de leur arrivée. Si ce  n’est pas le cas, le  véhicule prioritaire est donc requalifié en voiture de droit commun.
Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis auto