Comparateur d'assurance emprunteur
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient
Comparer
Partager sur

Droit à l’oubli : un élargissement pour les anciens jeunes malades

Le droit à l’oubli, introduit dans la convention AERAS (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) à la date du 2 septembre 2015, vise à favoriser l’accès à l’emprunt et à l’assurance emprunteur. Jusqu’alors, ce dispositif vous dispensait d’avoir à déclarer votre cancer à compter de la 5e année suivant la fin du protocole thérapeutique, à condition que la maladie ait été diagnostiquée avant vos 18 ans et qu’il n’y ait pas eu de rechute.

Le 1er septembre 2020, les choses ont évolué : désormais, ce délai raccourci est porté jusqu’à la veille de votre 21e anniversaire (vous devez donc avoir moins de 21 ans le jour du diagnostic). Il a en effet été estimé que les jeunes de 18 à 21 ans ayant développé un cancer avaient un taux de survie quasi-identique à celui de jeunes mineurs.

Récemment, la région Île-de-France a lancé la Garantie immobilière solidaire, mesure renforçant cette convention AERAS, en prenant notamment en charge certaines surprimes grâce à la collaboration de certains organismes financiers.

Cinq types de cancers concernés

Pour un cancer qui se serait déclaré après vos 21 ans, en revanche, aucun changement : durant les 10 années suivant l’arrêt des soins (en excluant la rechute), vous êtes tenu de déclarer votre maladie. Mais qui sait, à l’avenir, cette nouvelle mesure pourrait, pourquoi pas, s’étendre jusqu’à un âge plus avancé, voire aussi à tous les cancers…

Pour l’heure en tout cas, le droit à l’oubli ne s’applique en matière de cancérologie qu’en ce qui concerne :

  • Le mélanome (cancer de la peau)
  • Le cancer de la thyroïde
  • Le cancer du testicule
  • Certains cancers du sein
  • Le cancer du col de l’utérus

À noter que l’hépatite C entre également dans le cadre du dispositif.

Trouver la meilleure assurance de prêt immobilier avec lesfurets

S’il y a un emprunt pour lequel l’assurance emprunteur vous sera systématiquement imposée par la banque, c’est bien le crédit immobilier. À moins, bien sûr, que vous n’ayez une solide garantie, comme un bien à hypothéquer. À défaut, penchez-vous sur les offres d’assurance avec lesfurets et économisez plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros ! S’assurer, oui, mais pas à n’importe quel prix !

Comparer les devis emprunteur
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur