L’association de consommateurs CLCV s’inquiète à l’idée de voir le ministère de l’Economie passer à la trappe certains éléments de la réforme de l’assurance emprunteur avant la publication du texte au Journal officiel. Sont notamment concernées les articles facilitant le changement d’assurance et permettant au passage aux foyers de réaliser des économies.

Jusqu’à 30% du coût du crédit

Le Comité consultatif de la législation et de la réglementation financière devait examiner le 22 mars dernier une mesure modifiant la fiche d’information standardisée envoyée aux assurés par les établissements de crédit. La nouvelle version précise ainsi que les consommateurs peuvent désormais souscrire une assurance emprunteur auprès d’une nouvelle société à chaque date anniversaire de leur contrat. Le changement n’était auparavant possible que lors des 12 premiers mois de la durée du prêt.

Mais l’examen de la mesure a disparu de l’ordre du jour du comité. Or, comme le déplore le président de la CLCV Jean-Yves Mano, cité par Le Parisien, « l’absence de modification de ce document conduit à priver cette mesure de son efficacité faute de connaissance par le grand public » alors que « ces réformes permettent au consommateur de gagner en pouvoir d’achat ». Le tarif de l’assurance emprunteur représente en effet jusqu’à 30 % du coût du crédit.

6 mois pour appliquer les mesures

Cette mesure s’applique normalement depuis le 1er mars dernier pour les primo-accédants. A partir du 1er janvier 2018, tous les emprunteurs seront concernés. Les clients auront alors tout intérêt à comparer leurs assurance emprunteur tout au long de leur prêt, afin de faire jouer la concurrence. A noter que l’assureur aura aussi la possibilité de résilier votre contrat, si vous vous mettez par exemple à pratiquer régulièrement un sport dangereux en cours de contrat.

Du côté du ministère de l’Economie, le discours se veut rassurant. Bercy rappelle que le gouvernement dispose de près de six mois après la publication d’une loi pour en prendre l’intégralité des mesures d’application, et que le texte législatif n’a été publié qu’il y a deux mois.

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances emprunteur