Après une année de baisse continue, les taux d’intérêt des crédits immobiliers en France auraient très légèrement augmenté en décembre 2016. Telle est la conclusion d’une étude publiée ce lundi par l’observatoire Crédit Logement/CSA.
Selon cette étude « les taux se sont légèrement retendus en décembre, en prenant 3 points de base » pour atteindre en moyenne 1,34%. Cette faible hausse concerne aussi bien l’accession à la propriété dans le neuf (taux à 1,40%), que dans l’ancien (taux à 1,34%). L’observatoire Crédit Logement craignait une forte hausse des taux de crédits immobiliers en décembre, à cause « des tensions qui affectent le marché obligataire depuis la fin de l’été« . Mais cette hausse n’a été « ni rapide, ni très forte« .

Une hausse « ni rapide, ni très forte »

« La révision des barèmes commerciaux des banques, donc l’intégration des nouvelles conditions de financement et de refinancement des crédits immobiliers, puis la diffusion de ces barèmes dans les réseaux ne sont jamais instantanées« , rappelle l’observatoire. La répercussion des variations des taux obligataires sur les taux des crédits immobiliers n’est jamais intégrale. La BCE n’a pas remis en question sa stratégie de refinancement des banques.

La durée moyenne des prêts accordés en décembre dernier était de 213 mois, contre 211 mois en novembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *